Olivier Lenoir


Pourquoi ce Nobel d’économie est si particulier ? Pour comprendre, voici un résumé – non exhaustif – des apports théoriques majeurs du trio d’économistes récompensés le 14 octobre : leurs avancées remarquables en économie de l’éducation et leurs résultats concernant l’usage du microcrédit dans les pays en développement.

Mardi 10 septembre, la présidente désignée de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a présenté son équipe de candidats aux postes de commissaires. Le Grand Continent vous présente une série de plusieurs épisodes pour présenter ces candidats, en choisissant à chaque fois des profils intéressants et révélateurs pour comprendre l’orientation géopolitique de la prochaine Commission.

Demain, mardi 3 septembre, le Parlement britannique est censé se réunir pour la dernière fois, avant une suspension de cinq semaines. Il devrait reprendre le 14 octobre, deux semaines avant la date prévue pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union. Le Grand Continent vous propose d’isoler trois faits révélateurs de ces derniers jours.

Pour concurrencer la position du dollar, le gouverneur sortant de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, jette un pavé dans la mare calme de Jackson Hole (Wyoming) en proposant d’étudier la piste d’une crypto-monnaie internationale, digitale, décentralisée. Olivier Lenoir a analysé son discours.

Les grand-messes économiques internationales seront au nombre de deux en fin de semaine prochaine et donneront un peu de relief à nos paysages de l’été. Du 22 au 24 août prochains, le symposium annuel des banques centrales de Jackson Hole, crucial pour la détermination de la Banque fédérale américaine (Fed), se tiendra dans les montagnes du Wyoming. En Europe, Biarritz et ses quatre kilomètres de littoral accueilleront le G7 du 24 au 26 août.

L’atmosphère paisible de Francfort-sur-le-Main est déjà perturbée par les tensions qui président à la nomination du successeur de Mario Draghi à la Banque centrale européenne (BCE) en octobre. Celles-ci traduisent tout à la fois des oppositions entre mesures prédéfinies et attention aux évolutions du marché, entre retour aux sources et appel à la créativité. Surtout, le processus de nomination témoigne de logiques politiques et nationales qui interrogent sa réalisation à l’échelle pertinente. Le Programme GEG | Économie propose dix points pour donner un sens à ces débats.

Dans un récent article, l’économiste néerlandais Peter van Bergeijk soutient que la démondialisation est à l’œuvre depuis plus de dix ans, bien avant que les populistes n’aient gagné du terrain et ne s’en soient fait les partisans. La politique de Trump ou le Brexit ne sont que les avatars d’un processus plus long qui rend urgente la rénovation de la gouvernance économique mondiale.

Tandis que le ministre des finances Bruno Le Maire met en place sa taxe GAFAM sur le chiffre d’affaires des géants du numérique, une tribune signée par intellectuels et politiques proches de la gauche réclame une réforme plus ambitieuse encore : un nouveau schéma de taxation des bénéfices au niveau international.

Une étude du CEP, un think tank allemand libéral, affirme que l’Euro a coûté à chaque français plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le problème est que ce chiffre est … faux. Le GEG | économie a trouvé de grossières erreurs méthodologiques qui disqualifient la démarche du CEP et laissent planer le doute sur sa bonne foi. Mais au-delà de la mise au point statistique, cette séquence révèle des points intéressants, tant sur les positions de la droite libérale allemande que sur les structures du débat public français. Le GEG | Économie vous en propose une synthèse en dix points.