Asie Intermédiaire

10 points sur l’embrasement iranien

Politique

L’Iran traversé par une vague de protestations

Politique
Long format

Aujourd’hui, le président russe rencontre son homologue chinois en personne en Ouzbékistan pour la première fois depuis le début de la guerre lancée contre l’Ukraine en février. Xi Jinping, dont c’est le premier déplacement à l’international depuis la pandémie de Covid-19, devra jouer sur deux tableaux pour entretenir sa relation avec Poutine tout en ne provoquant pas les pays occidentaux dont il souhaite conserver l’accès aux marchés.

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui, au moins 49 militaires arméniens ainsi que plusieurs azerbaïdjanais auraient été tués au cours de l’affrontement le plus grave entre les deux pays depuis la signature de l’accord de cessez-le-feu en novembre 2020. Si des tensions existent depuis plus d’un an, la guerre menée par la Russie contre l’Ukraine ainsi que ses récentes défaites dans l’Est du pays sont susceptibles de fragiliser le rôle de médiateur qu’occupe Moscou dans le conflit.

En décembre 2010, le comité exécutif de la Fédération Internationale de Football annonçait que le Qatar avait été choisi, contre toute attente, pour accueillir la Coupe du monde 2022. Depuis, l’empreinte carbone de cette édition a été évaluée à environ 3 mégatonnes de CO2 et plus de 6 750 travailleurs immigrés ont trouvé la mort sur les chantiers des infrastructures dédiées à accueillir la compétition.

Depuis plusieurs mois, le Pakistan connaît les pires inondations depuis celles qui ont frappé le pays en 2010. Le bilan humain s’élève déjà à plus de 1 000 victimes et des dizaines de millions de déplacés, tandis que de nouvelles précipitations sont annoncées pour les jours à venir. Pour le gouvernement pakistanais, ce désastre est provoqué par le changement climatique.

Alors que les minorités sikh et hindou apparaissaient déjà comme des cibles privilégiées dans la société afghane, le retour des talibans au pouvoir a aggravé les menaces dont elles font l’objet. Contrainte à l’exil, la médecin et ancienne sénatrice du gouvernement républicain Anarkali Honaryar vit désormais en Inde où elle poursuit son combat pour le respect des droits femmes et des minorités.

Le gouvernement de coalition du Premier ministre pakistanais, Shehbaz Sharif, en fonction depuis juillet dernier, fait face à une crise économique profonde qui menace la stabilité du pays. Dans le sillage de la pandémie puis de la guerre en Ukraine, le pays repose depuis plusieurs années sur les prêts du FMI pour éviter un défaut de paiement.