Antisémitisme : résurgences russes et mondiales de la propagande soviétique

De la période impériale jusqu’au poutinisme tardif, les tropes de la propagande antijuive originaire de Russie ont rayonné. Pour expliquer cette continuité moins linéaire qu’il n’y paraît, Sarah Fainberg dissèque les métamorophoses de l’antisémitisme en Union soviétique — jusqu’à leurs résurgences dans notre contemporain.

Entre-deux-cycles dans la revue

De quoi les Européennes sont-elles le résultat  ? Entre les tendances lourdes et l’inertie, Pascal Lamy trace les coordonnées d’une «  élection hybride  ». Au cœur de la phase d’incertitude dans laquelle est plongée la France avant les législatives et après le coup de tonnerre de la dissolution, il prévient  : «  un gouvernement Bardella voudra imprimer sa marque sur certains chantiers européens.  »

Longs formats

La fièvre de Macron : la dissolution par les séries

Les législatives 2024 à l’échelle pertinente

Après Poutine et la guerre d’Ukraine, l’architecture de sécurité européenne vue de Moscou

Doctrines de la Russie de Poutine
Géopolitique de l'interrègne : partages de la Terre 8 Articles →

Derniers articles

À l’heure de Tik Tok et de la campagne permanente dans l’année des grandes élections, les images de la rencontre Kim-Poutine nous plongent dans un autre temps. Quel statut donner aux instantanés de cette scénographie  ? Derrière ces clichés qui nous assaillent par leur non-contemporanéité intrigante, il y a une alliance militaire vitale pour Poutine dans sa guerre contre l’Ukraine.

Le républicanisme n’est pas seulement une théorie du gouvernement — c’est aussi une théorie de la liberté.

En quoi se distingue-t-elle de la théorie libérale  ? A-t-elle une vie et une réalité concrète en Europe dans l’année des grandes élections  ? Son plus grand spécialiste, Philip Pettit, dessine l’avenir d’une idée qui, depuis Rome, n’a cessé de s’adapter aux reliefs du temps.

Face au déplacement vers la droite du barycentre politique européen, les partis verts ont perdu en influence lors des élections des 6-9 juin. Pourtant, le baromètre exclusif réalisé par Veolia et Elabe révèle qu’il existe en Europe un consensus sur les constats comme sur les solutions pour progresser vers un avenir post-carbone. Mais un point de blocage ressort nettement des données  : l’absence d’imaginaire pour convertir cet impératif en politique.

Assiste-t-on à la fin du centrisme  ? L’ascension du RN est-elle résistible  ? Quelle est sa réserve de voix  ? Que feront les électeurs de la gauche modérée  ? Qu’est-ce qui déterminera l’électorat pendant l’entre-deux-tours  ?

Dans une étude importante à partir de données inédites, le président-fondateur de Cluster 17 Jean-Yves Dormagen identifie cinq coordonnées clefs sur une élection historique.

Depuis plusieurs mois, une proposition fait couler beaucoup d’encre dans la sphère politique — sans passionner les économistes. Concrètement, quels seraient les risques et les effets d’une indexation des salaires sur les prix, comme le proposent certains candidats aux législatives  ? Dans une étude fine à partir de l’exemple belge, Ulysse Lojkine propose des pistes de réflexions sur la faisabilité d’une telle mesure.

Le RN n’a pas encore conquis la France.

Selon un modèle d’inférence écologique développé dans l’atelier de la revue BLUE du Groupe d’études géopolitiques, nos calculs montrent que la mobilisation du centre et de la gauche demeure un facteur suffisamment décisif pour faire basculer l’élection.