Perspective sur l'actualité

L’Europe est-elle post-chrétienne ?

Politique
Grand Tour 9 Articles →

Restez informés des actualités du Grand Continent
Derniers articles

La nomination de Staffan de Mistura comme envoyé spécial de l’ONU pour le Sahara occidental est une étape bienvenue vers la paix dans la région. Mais ce n’est qu’un début. Pour promouvoir une nouvelle approche, il aura besoin du soutien des membres du Conseil de sécurité des Nations unies, en particulier de la France et des États-Unis. En vertu de ses relations étroites avec le Maroc et de son poids économique, l’Union a également un rôle important à jouer – si elle choisit de le faire. Une perspective signée Hugh Lovatt et Jacob Mundy.

L’effacement du Brésil est avant tout la conséquence d’un projet présidentiel. En arrachant le pays de son espace géopolitique traditionnel, le Président Jair Bolsonaro entendait secouer les fondements de la Nouvelle République qui porte l’idée d’un Brésil démocratique et laïc en quête d’une intégration autonome au sein du système international, pour refonder le pays sur des bases religieuses fondamentalistes chrétiennes, autoritaires et anti-Lumières.

Depuis leur arrivée au pouvoir dans le cadre d’un gouvernement minoritaire en 2019, les sociaux-démocrates danois ont gouverné avec le soutien extérieur des Verts, des libéraux et de la gauche, avec un programme centré sur l’action climatique et les inégalités économiques. Dans le même temps, le gouvernement danois a été largement critiqué pour avoir adopté une position dure à l’égard des demandeurs d’asile et des migrants. Pour le Parti populaire socialiste (Socialistisk Folkeparti), l’approche a été constructive mais critique. Dans le cadre de notre série sur les partis verts en Europe, nous avons rencontré cet été la dirigeante Pia Olsen pour discuter du soutien croissant du parti, de la politique climatique et de la relation du Danemark à l’Europe.

Après une ascension impressionnante ces dernières années, le Parti Pirate tchèque est l’un des principaux prétendants aux prochaines élections nationales du pays qui se tiennent à partir d’aujourd’hui. Dans un contexte politique encore marqué par les divisions du siècle dernier, les Pirates tentent de mettre en avant un discours différent, pro-européen. Mikuláš Peksa, député européen du Parti Pirate, explique pourquoi il est convaincu que le niveau européen est l’endroit idéal pour résoudre des problèmes tels que la corruption et les menaces sur les droits numériques.