Europe

Covid-19 et mesures d’urgence : nouvelles brèches dans une Union divisée ?

Politique Santé publique

Organisation du territoire européen en temps de Covid-19, entre coopération et repli

Santé publique
Long format

aplatir la courbe - avec ou sans mesures de santé publique

Le recours au dépistage est l’un des sujets les plus sensibles et médiatisés de la crise du Coronavirus. Tester uniquement les cas graves comme c’est le cas actuellement en France nous donne une vision biaisée de la sévérité de l’infection. Comme solution, l’économiste James Stock défend l’urgence de la réalisation d’enquêtes séro-épidémiologiques par dépistage aléatoire dans la population («  random testing  ») pour obtenir des données exactes et fiables sur la prévalence et le taux de cas asymptomatiques chez les sujets atteints du Covid-19.

La pandémie qui touche le monde a amplifié et transformé la crise générationnelle. Pour comprendre à quoi ressemblera l’après, il faut prendre au sérieux les représentations actuelles des jeunes générations.
Avec le coronavirus, leur vision de la fin des temps pourrait bien finir par donner forme au temps d’après.

Des dépenses de R&D hétérogènes entre pays de l'Union en pourcentage de PIB

La pandémie de Covid-19, qui a démontré comment les nouvelles technologies peuvent rendre la gouvernance plus efficace – en ce moment, littéralement sauver des vies – s’est également révélée être un catalyseur pour les processus de surveillance et d’utilisation des données qui risquent de remettre profondément en question les droits acquis. Dans ce contexte, l’Europe est confrontée à un défi pour la souveraineté numérique  : la seule façon d’être souverain sur sa liberté est de disposer d’institutions modernes et démocratiques, à la hauteur des défis contemporains.

Nombre de tests pour le coronavirus réalisés par 1000 habitants

Retranchés dans une stratégie de confinement à l’horizon incertain, les pays occidentaux commencent à regarder vers la Corée du Sud ou Singapour, qui semblent capables de concilier une continuité de l’activité économique et la limitation de la diffusion du virus. Ces pays, plus préparés au risque épidémiologique, se distinguent par une stratégie s’appuyant sur des tests de masse. Une similaire stratégie européenne de dépistages massifs est-elle possible  ?

Discours Mark Rutte

Des mots, des actes  ? Dans un brillant discours prononcé le 13 février 2019, l’actuel Premier ministre des Pays-Bas, Mark Rutte, posait les bases d’une doctrine de la puissance européenne vue d’Amsterdam. Un an plus tard, en pleine crise du Coronavirus, après un Conseil catastrophique et un positionnement que le Premier ministre portugais a qualifié de «  répugnant, mesquin et contraire au discours de l’Union européenne  », ce texte mérite de paraître dans le format archives et discours du Grand Continent.