Europe

Long format

Lundi 29 janvier, la Cour constitutionnelle albanaise a autorisé un accord permettant le transfert et l’externalisation des procédures de demandes d’asile de demandeurs d’asile arrivant en Italie par voie maritime. Le même jour, Meloni accueillait un sommet Italie-Afrique à Rome et annonçait de nouveaux investissements pour construire des «  alternatives à la migration de masse  ».

Aujourd’hui, lundi 29 janvier, les principaux syndicats d’agriculteurs français ont appelé à établir un «  siège de Paris  » en bloquant les routes autour de la capitale. Dans quels États membres ont lieu les mobilisations, quelles sont les revendications et quelles en seront les conséquences politiques moins de cinq mois avant les élections européennes  ?

La révolte des agriculteurs en Europe est-elle la conséquence du phénomène climatique El Niño  ?

Depuis 2022, de l’Ukraine à Gaza en passant par le Yémen, la guerre s’étend. En 2023, de nouvelles limites planétaires ont été franchies. El Niño est au croisement de ces crises. Alors que l’embrasement guerrier et le réchauffement climatique épuisent nos modèles de croissance et à l’heure où les agriculteurs entrent en rébellion partout sur le continent, Jean-Michel Valantin lance une vaste étude sur les conséquences géopolitiques d’El Niño. Premier épisode  : l’Europe.

Comment relancer l’Union  ? Quelques jours après un Conseil européen tendu pendant lequel l’ouverture des négociations en vue de l’adhésion a été difficilement obtenue par la Moldavie et l’Ukraine, cinq grandes voix européennes étaient réunies au Sommet Grand Continent. Entre la critique de ses insuffisances passées et élaboration de l’avenir, l’Union s’avance sur une ligne de crête plus étroite que jamais. Une lecture essentielle à cinq mois des élections européennes.

L’analyse des données électorales révèle une corrélation nettement négative entre la proportion de votes pour les partis d’extrême-droite (groupes CRE et ID au Parlement européen et leurs alliés), et la proportion de l’électorat détenant un diplôme universitaire — avec quelques exceptions notables.

Margaret Thatcher avait tort. La société existe et ces dernières années l’ont démontré. C’est la thèse de la philosophe Giorgia Serughetti dans un essai important. Face à la crise du modèle néolibéral, elle cherche à définir une alternative à la victoire des populistes de droite. Une lecture clef, à moins de six mois des élections européennes.