Brèves L’actualité géopolitique quotidienne pour informer l’action européenne : signaux faibles, contrepoints et dossiers synthétiques.

CEM10/MI4 : vers l’accélération de la transition énergétique bas-carbone ?

La ville de Vancouver au Canada a été l’hôte du Sommet entre le Clean Energy Ministerial (CEM) et la Mission Innovation (MI) du 27 au 29 mai 2019. L’une des particularités du sommet a été la mise en avant de l’énergie nucléaire comme outil de la transition énergétique, ainsi que la présence d’une « délégation jeunesse » de 60 étudiants et jeunes professionnels issus de 25 pays et de toutes les régions du Canada.
Lire plus ↓


Géopolitique de l’huile d’olive

L'Union et l'Espagne ont été favorables à la réélection du tunisien Ghedira à la tête du Coi, le Comité oléicole international. Pour l'Italie, qui reste les mains vides, il s’agit d’une lourde défaite politique. Lire plus ↓


L’impact du Brexit sur les universités britanniques

À trois ans du référendum sur le Brexit, et pour la troisième année consécutive, les universités britanniques sont en recul dans les classements internationaux. Lire plus ↓


Präsidentin Merkel

Plus d’un chef d’État et de gouvernement verrait d’un bon œil une candidature d’Angela Merkel à la tête du Conseil et de la Commission. Toutefois, la chancelière allemande dément toute intention d’occuper un quelconque mandat européen. Retour sur la rumeur actuellement la plus alléchante dans la bulle bruxelloise. Lire plus ↓


Haftar à un pas de Tripoli

Depuis le 4 avril, l’Armée nationale libyenne du général Haftar a lancé une attaque contre Tripoli où siège un gouvernement reconnu par les Nations Unies et particulièrement soutenu en Europe par le gouvernement italien. Selon des sources proches du dossier, Haftar se préparerait à lancer l’attaque finale, après avoir réussi à ouvrir un second front à Syrte, en affaiblissant les forces de Misrata qui défendent Tripoli. Lire plus ↓


« Qui contrôle Istanbul contrôle la Turquie », l’opposition reprend la main

Après vingt-cinq ans de domination des islamo-conservateurs (Recep Tayıp Erdoğan de 1994 à 1998 puis divers maires AKP), le CHP et son candidat Ekrem Imamoğlu ont repris la ville la plus importante du pays. Effectué une première fois le 31 mars dernier puis annulé par le YSK (Conseil électoral supérieur), le scrutin avait été marqué par une très courte victoire d’Ekrem Imamoğlu (13 000 voix d’écarts). Le verdict de cette nouvelle élection est sans appel : un peu plus de 54% des suffrages pour Ekrem Imamoğlu contre 45% pour l’ancien Premier ministre Binali Yıldırım. Lire plus ↓


La diaspora iranienne aux États-Unis au cœur d’une bataille d’opinion

Alors que les menaces d’intervention militaire américaines en Iran se précisent dangereusement depuis l’attaque des pétroliers en Mer d’Oman le 13 juin et la destruction d’un drone américain par les forces iraniennes le 20 juin, une autre bataille se joue bien loin des côtes iraniennes. La diaspora iranienne aux États-Unis se trouve au milieu d’une véritable bataille d’opinion que se livrent différents groupes cherchant à influer sur la politique américaine face à l’Iran. Lire plus ↓


Au Conseil européen, l’impossible consensus sur la neutralité carbone en 2050

A trois mois du Sommet Climat organisé par l’ONU afin d’accélérer la mise en place des Accords de Paris, les 27 Etats Membres ne sont pas parvenus à se fixer un cap commun suffisamment concret et ambitieux. Lire plus ↓


Modernisation avec arsenaux réduits : la situation des armes nucléaires dans le monde

Le SIPRI a publié la nouvelle édition de son rapport périodique sur les arsenaux nucléaires dans le monde. La situation présente de curieuses anomalies. Les processus de recherche et de modernisation sont toujours en cours et s'intensifient, mais les ogives ont tendance à être beaucoup plus limitées. Dans un contexte multipolaire très instable et avec une situation mondiale de croissance des arsenaux d’armements conventionnelles, cette pratique n’est pas nécessairement une bonne nouvelle. Mais quelle est l'incidence réelle des armes nucléaires dans la dynamique militaire actuelle? Lire plus ↓


Entre la droite ultra-conservatrice et la social-démocratie : le Guatemala, toujours sous la vieille politique ?

Le 16 juin a eu lieu le premier tour des élections présidentielles au Guatemala. Le prochain président pour la période 2020 - 2024 sera finalement élu lors du deuxième tour, le 11 août. Les Guatémaltèques devront choisir entre Sandra Torres (26% des voix), représentante de la social-démocratie (qui a évolué du centre-gauche au centre-droit), ancienne Première dame et femme d’affaires « maquilera », et Alejandro Giammatei (14% des voix), représentant de la droite ultra-conservatrice, médecin et ancien directeur du système pénitentiaire. Lire plus ↓