Brèves L’actualité géopolitique quotidienne pour informer l’action européenne : signaux faibles, contrepoints et dossiers synthétiques.

L’Union se rapproche du Turkménistan

Federica Mogherini, la haute représentante pour la politique étrangère de l’Union européenne, s’est rendue à Ashgabat le 6 juillet dernier. L’objectif de cette venue était la mise en place d’une délégation européenne au Turkménistan, dernier pays d’Asie centrale à en être dépourvu. Lire plus ↓


L’Organisation de coopération de Shanghai : l’intégration de la « grande Eurasie »

Le dernier sommet du conseil des chefs d’État de l’Organisation de coopération de Shanghai à Bishkek a montré, encore une fois, la volonté et la réaffirmation de ses membres de faire partie d’un projet d’intégration régional ambitieux. Lire plus ↓


L’Egypte sur la voie de devenir un hub énergétique, non sans quelques tensions régionales

En se rapprochant notamment de Chypre, Le Caire est en passe de réaliser son rêve de devenir une plateforme énergétique régionale d’ampleur. Un tel rapprochement et un tel projet sont loin de plaire à la Turquie, déterminée à affirmer son leadership dans la région. Lire plus ↓


Ursula von der Leyen : un portrait

La candidate désignée par le Conseil pour briguer la présidence de la Commission est une figure essentielle de la vie politique allemande. Tantôt consensuelle, tantôt impopulaire, la ministre de la Défense d’Angela Merkel devra réunir au Parlement, autour de sa candidature, une « Très grande coalition » européenne. C’est en Allemagne que sa nomination divise le plus. Lire plus ↓


L’accord Mercosur – UE vu par Oscar Moscariello, l’ambassadeur argentin au Portugal

Oscar Moscariello, ambassadeur argentin au Portugal, pays qui s’est longtemps imposé avec l’Espagne comme l’un des principaux promoteurs de l’accord, donne son opinion sur un pacte que, plus que commercial, pourrait selon lui constituer un manifeste politique avec un message clair, celui de l'irréversibilité de la mondialisation. Lire plus ↓


Le plan de Salvini : détourner l’attention

En apparence, le gouvernement italien a focalisé son attention ces dernières semaines sur la question migratoire : Matteo Salvini a engagé un bras de fer avec les ONGs qui assurent un secours d’urgence aux migrants provenant d’Afrique. Pourtant, c’est la question économique qui est au centre des négociations entre Rome et Bruxelles. Lire plus ↓


Perspectives de réduction des engagements de l’Iran au titre du JCPOA

L’Iran est en passe de ne plus respecter ses engagements au titre du JCPOA, ayant annoncé le 1er juillet qu’il avait dépassé la limite de 300 kg de stock d’uranium faiblement enrichi autorisé par l’accord signé en 2015. Tour de table des réactions et des mesures possibles par les autres signataires de l'accord. Lire plus ↓


Le branle-bas de combat de la gauche d’Alexis Tsipras dans une Grèce qui se rend aux urnes

Après sa défaite aux élection européennes et pressé depuis plusieurs mois par les partis d’opposition, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a annoncé le 26 mai dernier la tenue d’élections anticipées qui auront lieu aujourd’hui dimanche 7 juillet. Face au parti SYRIZA qui avait été élu en 2015 sur la base d’un programme anti-austérité qu’il n’a pas mis en place, la Nouvelle Démocratie et son président Kyriakos Mitsotakis devraient l’emporter facilement avec une ligne conservatrice de centre-droit. Lire plus ↓


Poutine à Rome, entre propagande et réalité géopolitique

La journée romaine de Poutine a été riche en rencontres, mais sans progrès réels, au-delà des déclarations de façade. D'une part, l'Italie ne peut pas se permettre une trop grande autonomie par rapport aux engagements pris avec l'Union et l'OTAN ; d'autre part, la Russie ne semble pas encore disposée à modifier sa stratégie libyenne, condition nécessaire pour la relance de la triangulation avec Rome sur ce front. Paradoxalement, le dialogue semble pour l'instant plus fructueux avec le Vatican qu'avec l'allié temporairement « souverainiste ». Lire plus ↓


Essais de missiles balistiques, modernisation de la marine de guerre de Pékin et sanctuarisation de son approche maritime

Entre 2014 et 2018, la Chine a mis à l’eau l’équivalent de la Marine nationale. Au début des mois de juin et juillet, Pékin procédait à plusieurs tirs de missiles balistiques stratégiques depuis la mer et la terre, signe de l’évolution qualitative de son armée et la sécurisation de son approche maritime. Lire plus ↓