Nordiques

Politique climatique et stratégie géopolitique : l’exemple britannique

Énergie et environnement
Long format

Alors que le Parlement de Norvège vient d’approuver la construction d’une nouvelle ligne ferroviaire au Nord du pays, dont les travaux ne devraient commencer qu’en 2030 mais qui fait déjà l’objet de discussions, Vladimir Poutine a quant à lui, dans son «  adresse à la Nation  », renouvelé la volonté russe d’améliorer les infrastructures en Arctique afin notamment d’accélérer les flux de marchandises.

De sa conversion au gaz à son effort mis sur le nucléaire, le Royaume-Uni a toujours conduit une politique énergétique volontariste, tournée vers l’autonomie d’approvisionnement. Cette politique, fondée sur un mix énergétique de plus en plus décarboné, devrait continuer à se préciser dans les prochains mois, dans le contexte de la sortie de la crise sanitaire.

1888, Copenhague  : Louis Pasteur est l’invité d’honneur d’une grande exposition organisée par Carl Jacobsen, fils du fondateur de la brasserie Carlsberg et grand mécène, avec qui il a noué une amitié. En ces temps de campagne de vaccination et de fermeture des musées, cette enquête fascinante au croisement de l’art, de l’industrie et de la science résonne singulièrement avec le printemps 2021.

Célébrée et acclamée après 1991, Valentīne Lasmane, s’est rendue très souvent en Lettonie, mais n’a jamais souhaité s’y installer à temps plein – continuant jusqu’à cent ans passés d’enseigner le letton à des étudiants suédois, américains ou japonais. «  Nous n’allions pas en Suède pour devenir suédois  !  » clamaient les gens de la diaspora, mais le sentiment d’appartenance ne se décrète pas – et fourbe, il nous saisit parfois quand on s’y attend le moins.