Nordiques

Aujourd’hui on vote en Islande

Politique
Long format

Alors que l’Agence Internationale de l’Energie annonce une baisse historique des investissements de près de 400 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie suite à la crise du coronavirus, le Danemark a dévoilé le 20 mai dernier son plan de construction de deux «  îles énergétiques  ». Infrastructures énergétiques monumentales, deux immenses parcs éoliens en mer verraient le jour en Europe du Nord si le projet aboutissait.

Les conséquences économiques du Brexit sur les PIB des pays membres de l'Union européenne

Malgré un contexte atypique, les négociations du Brexit se poursuivent par écrans interposés. A l’issue du troisième cycle de discussions relatives au Brexit, Michel Barnier a évoqué «  des ouvertures modestes  », «  aucun progrès sur les sujets les plus difficiles  », «  des positions divergentes  » et «  un manque d’ambition du Royaume-Uni  ». La critique est franche, le ton singulièrement pessimiste, faisant ressurgir le spectre d’un Brexit sans accord.

Alors que l’Europe et le monde plongent peu à dans la paralysie face à la propagation du COVID19, la Suède suscite de nombreux débats. Prenant le contre-pied de ses voisins scandinaves, en particulier le Danemark et la Norvège qui ont rapidement pris des mesures strictes pour endiguer l’épidémie, la Suède s’est toujours refusée au confinement du pays, à la fermeture de ses frontières, ou à l’arrêt de ses activités économiques.

L’Arctique, qui dépend fortement du tourisme et des voyages, est confronté à un revirement soudain en raison des défis posés par COVID19. Dans le cadre du protocole gouvernemental d’urgence, les opérateurs de l’Arctique norvégien ont été contraints de prendre des décisions et d’essayer de gérer les menaces qui pèsent sur l’industrie. Que s’est-il passé au cours des dernières semaines, et à quoi peut-on s’attendre  ? Cet article donne un aperçu des changements soudains qui se produisent actuellement dans le nord de la Norvège.