Guerre

Général Paloméros : « Même dans cette séquence, dont Poutine est responsable, l’OTAN reste dissuasive »

Europe
Long format

La menace nucléaire est une arme psychologique dont la Russie abuse. Cependant, selon la doctrine russe, le recours à l’arme nucléaire est envisageable seulement en réponse à une menace portant sur l’existence même de l’État. Dans cette nouvelle mise à jour, l’historien militaire Michel Goya fait le point sur la situation des forces en Ukraine au lundi 7 novembre.

Après bientôt huit mois de conflit, la guerre conduite par la Russie contre l’Ukraine nous permet de tirer plusieurs enseignements sur la guerre moderne qui se poursuit sur le sol européen. Dans cette nouvelle mise à jour, l’historien militaire Michel Goya fait le point sur la situation des forces en Ukraine au mercredi 19 octobre.

Contre le négationnisme, la banalisation, l’indifférence ou le silence, et contre l’impunité de ceux qui, en exécutant le mot d’ordre «  Assad ou on brûle le pays  », ont mis la Syrie à feu et à sang, il faut faire entendre une multitude de voix. Dans une interview fleuve, les spécialistes qui ont coordonné l’ambitieux ouvrage collectif Syrie, le pays brûlé. Le livre noir des Assad (1970-2021) reviennent sur certains témoignages importants de ce livre et sur la méthodologie qui a guidé leur démarche.

En lançant une guerre massive contre l’Ukraine, la Russie a fait tomber un tabou qui avait permis de contenir certaines tensions héritées de l’effondrement de l’Union soviétique  : la violence armée interétatique utilisée au service d’objectifs politiques. Dans cette étude, Marie Dumoulin montre comment les conflits entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan d’une part et entre le Tadjikistan et le Kirghizstan d’autre part sont les signes d’un changement de profond — tant par leur nature que par leur intensité.