Asie septentrionale

Le système politique russe a changé

Politique

Georgui Gradov, l’architecte qui a configuré les paysages soviétiques

Audit des mondes nouveaux, série d'été 2021
Long format

Deux visions du monde, deux visions du droit  : le cadre normatif permet-il seul d’expliquer l’évolution des relations entre l’Union et la Russie, de partenaires en 2000 à rivaux en 2021  ? Pas uniquement. Face à la contestation russe de ce modèle, l’Union européenne a été incapable de repenser son autoreprésentation dans ses relations avec Moscou et de considérer que son approche pouvait être tenue pour un défi géopolitique vu de Moscou.

Propagandistes, «  experts  », auteurs… Qui sont les faire valoir des ambitions géopolitiques du Kremlin  ? Dans cette longue enquête, l’historienne Françoise Thom revient aux sources pour décrypter les discours structurants de la politique étrangère russe dans la séquence récente. S’y confronter de l’intérieur permet de prendre la mesure des ambitions de Moscou depuis la fin de la guerre au Haut-Karabakh.

Le Haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères Josep Borrell est aujourd’hui en visite en Russie. Il y rencontre le ministre russe des affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

Ce mardi 2 février, Ann Linde, ministre des Affaires Etrangères suédoise, rencontre à Moscou son homologue russe Sergueï Lavrov. A. Linde s’y rend en tant que présidente en exercice de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont la Suède exerce la présidence depuis le 1er janvier 2021. Cette rencontre sera l’occasion d’évoquer les suites de l’affaire Navalny, ainsi que les questions de sécurité dans la zone baltique. Toutefois, la ministre entend profiter de cette occasion pour faire entendre les revendications européennes.