Méditerranée

Penser une nouvelle citoyenneté pour la jeunesse libanaise : les « clubs laïcs »

Politique
Long format

Aujourd’hui, mercredi 4 août, cela fait un an jour pour jour que la terrible double explosion a eu lieu dans le port de Beyrouth, causant la destruction de celui-ci et de tout ce qui se trouvait à proximité. Alors que le pays souffre de profondes fractures institutionnelles, l’évolution de la situation depuis un an en six points synthétiques.

Le coup de force opéré par le président tunisien Kaïs Saïed à travers ses annonces faites dimanche 25 juillet au soir constitue un pari risqué. En interrompant le processus démocratique en place depuis 2011, il prend la responsabilité de ce qui adviendra après le délai de 30 jours prévu par la Constitution, dans un pays meurtri par la crise sanitaire et économique.

Hier, dimanche 25 juillet, le président tunisien Kaïs Saïed a pris la décision de «  geler les travaux du parlement  » et de renvoyer le chef de son gouvernement, Hichem Mechichi, faisant atteindre à la crise politique de fond qui déchire le pays depuis des années un nouveau sommet. Sept points synthétiques pour comprendre la séquence.

Lundi 19 et mardi 20 juillet, le président turc Recep Tayyip Erdogan était en visite officielle dans la partie Nord de l’île de Chypre. Il y a annoncé vouloir réhabiliter la ville fantôme de Varosha, conduisant le ministre des Affaires étrangères de la partie grecque de l’île à faire appel au Conseil de sécurité des Nations unies. Huit points synthétiques pour analyser cette séquence.

Depuis un mois, le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez s’active pour faire avancer le geste sans précédent d’accorder la grâce aux politiciens du mouvement indépendantiste catalan, jugés pour la déclaration unilatérale d’indépendance d’octobre 2017, et qui purgent maintenant une peine de prison. Cinq points pour comprendre les enjeux liés à ce pari de Sánchez.