Méditerranée

D’où vient Le Pen en Corse ?

Élections
Long format

Cette semaine, cela fera 11 ans que la Syrie est plongée dans une guerre civile depuis le soulèvement de Deraa en mars 2011 contre le régime de Bachar al-Assad. La guerre s’est rapidement internationalisée, avec une rivalité accrue entre grande puissance et la mise en place d’un “califat” à cheval sur la Syrie et l’Irak de 2014 à 2019. 

Lundi 31 janvier 2022, la réforme constitutionnelle qui accroît les prérogatives de la monarchie hachémite au pouvoir et de son roi Abdallah II a été publiée au Journal officiel Jordanien, après un passage rapide au Parlement. D’un État géopolitique à une géopolitique étatique, cette transformation est l’occasion de faire archéologie de la santé politique d’un pays dont le rapport avec l’échelle règle jusqu’aux arcanes de sa monarchie et de son droit constitutionnel.

C’était le dernier recours  : faute d’accord entre les partis, le Parlement italien a prolongé au Quirinal le Président de la République sortant Sergio Mattarella. Pour Giovanni Orsina et Lorenzo Castellani, qui analysent dans le Grand Continent les étapes de cette élection, il s’agit d’un symptôme pointant vers un changement de système politique en Italie.

Pourquoi cette élection du Président italien est-elle si importante  ? Cette figure, évolutive, émerge au milieu des crises – et finit par se transformer. Dans cette étude, Mario de Pizzo revient sur l’histoire brève du Quirinal et interroge le constitutionnaliste Francesco Clementi  : un nouveau pouvoir est là, faut-il l’entériner  ?

Pendant une semaine, la vie politique italienne sera rythmée par l’élection présidentielle. Dans un pays où l’opinion publique est fortement clivée, Mario Draghi a réussi depuis février 2021 à apaiser les tensions politiques au sein de la péninsule italienne. Candidat à la présidence de la République, l’ancien président de la BCE apparaît comme le grand favori pour intégrer le palais du Quirinal. Qu’il soit élu ou non, cette élection pourrait bien plonger l’Italie dans une nouvelle crise institutionnelle. Quatre points et un graphique pour comprendre cette séquence cruciale.