Méditerranée

Long format

Après l’Allemagne et l’Italie, l’Espagne vient de signer en grande pompe un «  traité d’amitié et de coopération  » avec la France. Que dit ce traité de Barcelone  ? Qu’implique-t-il  ? Par quelles logiques et quelle actualité est-il sous-tendu  ? Pour le comprendre, il faut en faire une lecture minutieuse — nous en proposons la première version commentée ligne à ligne.

Depuis 2017, le philanthrope et opposant politique Osman Kavala est emprisonné en Turquie pour avoir osé tenir tête au pouvoir sans limite d’Erdoğan. Dans cet entretien, il revient sur son expérience de la détention et sur les méthodes autoritaires qui ont rendu possible sa condamnation à perpétuité, pour des motifs purement politiques. Témoignage rare, il partage aussi ses lectures de prison et de résistance — de Montaigne à Jean Améry.

Demain, les Tunisiens seront appelés aux urnes pour élire les représentants de la chambre basse du Parlement. Premières élections législatives depuis l’adoption de la nouvelle constitution par référendum en juillet dernier, elles se dérouleront dans l’incertitude d’un nouveau cadre électoral vivement critiqué par l’opposition.

Aujourd’hui, le Premier ministre biélorusse Roman Golovchenko se rend en Syrie dans le cadre d’une tournée diplomatique – qui l’a auparavant conduit à Téhéran – visant à renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays. À la mi-novembre, les deux États se sont déjà accordés pour augmenter les livraisons de matériel biélorusse destiné à la reconstruction du pays, partiellement détruit par 11 ans de guerre.

Mardi, Ljubljana a signé un nouvel accord avec Alger garantissant à la Slovénie 300 millions de mètres cubes de gaz transitant par la Méditerranée, pour une durée de trois ans. Alors que les États-membres cherchent à se détacher de leur dépendance énergétique vis-à-vis de Moscou, l’Algérie est l’un des rares pays offrant une alternative de diversification n’impliquant pas la construction de nouvelles infrastructures.

Vengo de ese miedo (« Je viens de cette peur »), le dernier roman de Miguel Ángel Oeste, publié par Tusquets, nous présente l’enfance sordide de l’auteur et nous plonge dans les conséquences de la violence familiale, le sentiment de solitude et de peur.