Méditerranée

Long format

En Israël, l’union nationale prévaut pour l’instant face à l’attaque terroriste engagée par Hamas. Seul Haaretz a choisi de rompre cette trêve politique pour attaquer très violemment Benyamin Netanyahou, le premier ministre israélien. Son argumentaire en deux temps en fait le principal responsable d’une situation que le mouvement islamiste a pu exploiter.

Ambassadeur de France en Israël et aux États-Unis, représentant permanent de la France aux Nations Unies, le diplomate français Gérard Araud est peut-être l’une des personnes les mieux placées pour saisir la complexité de la question ouverte par l’attaque du Hamas samedi. Nous l’avons interrogé pour lui demander son analyse à chaud de la guerre de Soukkot.

En réponse à l’offensive du Hamas, une attaque terrestre contre Gaza pourrait avoir lieu dans les prochaines heures. Quelle sera sa forme  ? En 2006, l’architecte Eyal Weizman avait pu consulter le manuel des officiers israéliens — ils lui expliquaient comment l’armée israélienne avait eu recours aux concepts de Deleuze pour penser la guerre urbaine, non linéaire. Alors que nous ne savons rien des tactiques qui seront déployées dans ce nouvel affrontement, nous publions aujourd’hui ce texte qui reste une clef de lecture essentielle pour comprendre l’arrière-plan conceptuel de la guerre de Soukkot.

Entre Israël et le Hamas, depuis ce matin, la guerre du Soukkot bouleverse tout. Plusieurs centaines de morts, des otages, des kidnappés — un mode opératoire nouveau désoriente la société israélienne et secoue la région. Comment comprendre le déclenchement de cette séquence sans précédent et quelles seront les conséquences  ? Depuis un abri à Tel Aviv, l’analyste Milàn Czerny fait un point d’étape.

L’attaque à grande échelle d’Israël initiée par le Hamas dans la matinée du 7 octobre est un moment de cristallisation des lignes de fracture planétaires. Nous publions la première version d’une carte inédite — que nous mettrons systématiquement à jour — qui permet de suivre et d’étudier les positionnements planétaires. Après l’invasion de l’Ukraine par la Russie de Poutine, cette carte permet de comprendre les signaux faibles des nouvelles alliances de l’interrègne.

Ce matin, le Hamas a lancé une offensive sans précédent. Une guerre commence, à grande échelle. Elle sera suivie probablement d’une opération terrestre d’envergure par les forces israéliennes — jusqu’où  ? Pour comprendre pourquoi la surprise a été un élément clef de la stratégie du Hamas et quelles pourraient être les prochaines étapes, nous interrogeons, à chaud, Azar Gat, professeur à l’université de Tel Aviv et spécialiste de l’histoire et de la stratégie militaires.

«  Ayons l’audace de bâtir une autonomie à la Corse dans la République  ». C’est ce qu’a déclaré ce matin le Président de la République Emmanuel Macron devant l’assemblée de l’île, se déclarant favorable à la capacité de la Corse de légiférer «  sur des matières ou des compétences transférées  » et à «  l’entrée de la Corse dans la Constitution  ». Dans une étude extrêmement documentée, Antoine-Baptiste Filippi fait l’archéologie juridico-politique d’une décision historique.

Carlo Maria Martini (1927-2012), jésuite italien, théologien érudit, cardinal et archevêque de Milan est parmi les principaux inspirateurs de la doctrine défendue par le pape François à Marseille  : «  L’immigration est une opportunité historique pour l’avenir de l’Europe… un grand appel de la Providence pour un nouveau mode de vie  ». Nous traduisons pour la première fois en français cette vision catholique qui s’oppose radicalement à la vision d’Orban d’une «  Europe blanche et chrétienne  ».

Avec Giorgio Napolitano (1925-2023), le long XXe siècle vient de s’éteindre à Rome.

Fils du fascisme, communiste européen, figure emblématique du «  migliorismo  », homme clef des institutions républicaines et promoteur d’une interprétation exceptionnelle du rôle du président de la République… avec la mort à Rome de Giorgio Napolitano, né en 1925 à Naples, la république italienne est confrontée — définitivement — à la fin du long XXe siècle.

Un portrait signé Marc Lazar.