Méditerranée

Long format

Le 17 février, près d’un mois après la conférence de Berlin, le Conseil des affaires étrangères a décidé de mettre fin définitivement à l’opération EUNAVFOR MED Sophia. À sa place, un accord unanime a été trouvé sur les principes qui sous-tendront ce qui sera une nouvelle mission, qui pourrait être appelée «  Operation EU Active Surveillance  » et impliquera des moyens aériens, satellitaires et navals en Méditerranée orientale.

Josep Vincent Boira est le commissaire du gouvernement espagnol pour le développement du projet de Corridor méditerranéen, sans doute le plus important travail d’infrastructure en Espagne aujourd’hui. Sa réflexion théorico-pratique de Boira sur ce projet ambitieux ouvre une série de questions relatives aux mutations territoriales à l’échelle mondiale. Nous avons discuté avec lui du projet Corridor dans le cadre des futures projections dans l’espace méditerranéen.

L’ONU s’apprête à publier les coordonnées des zones maritimes de la Turquie et de la Libye à la suite d’un accord conclu entre les deux pays en novembre 2019. Dans un contexte d’une montée en tension en Méditerranée orientale au sujet des gisements d’hydrocarbures, Athènes s’inquiète de voir sa souveraineté contestée sur une partie de son territoire maritime au Sud de la Crète.

Les analystes et les marchés se demandent combien de temps le gouvernement italien va durer. Personne ne le sait  : les prévisions sont encore plus difficiles qu’elles ne le sont normalement en Italie. Toutefois, il est possible de formuler quelques hypothèses fondées sur les tendances en cours. La perspective de la Luiss School of Government.

La conférence sur le conservatisme national, qui s’est tenue cette semaine à Rome, a réuni les dirigeants politiques les plus importants de la nouvelle droite nationaliste des deux côtés de l’Atlantique. La présence de Santiago Abascal et est avant tout un geste symbolique pour amorcer un nouvel internationalisme et aligner Vox sur la carte internationale.

Le plus grand — et peut-être le seul — résultat clair des élections régionales de la semaine dernière en Italie a été l’effondrement du Mouvement des cinq étoiles, autrefois le plus grand parti italien. Les raisons de la crise du parti se trouvent dans les mêmes caractéristiques idéologiques et organisationnelles qui ont motivé son succès en premier lieu.