Méditerranée

Long format

Le week-end dernier, le peuple algérien a adopté sa nouvelle constitution. Un vote décrié, au vu du très faible taux de participation. Pour Francis Ghilès, le référendum de dimanche dernier représente une certaine victoire du hirak, le mouvement populaire qui a obtenu la démission d’Abdelaziz Bouteflika. Pour autant, le futur est incertain, alors que le président algérien, Abdelmadjid Tebboune est actuellement hospitalisé en Allemagne.

Dans la guerre au Haut-Karabakh, la liste des acteurs internationaux impliqués est longue. Mais la mention dans cette dernière d’Israël, aurait de quoi surprendre à première vue  : que vient faire l’Etat hébreu, et plus précisément ses armes, au cœur du Caucase dans un espace post-soviétique lui étant par ailleurs assez étranger  ? La proximité géographique de l’Iran y est pour beaucoup. Les intérêts économiques autant que les considérations énergétiques ne sont pas non plus à négliger, dans une coopération fructueuse depuis plusieurs décennies.

Le samedi 24 octobre, le pape François a reçu le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez et sa délégation, lors d’une audience publique qui a duré environ quarante minutes. Il est important de rappeler que la dernière fois que le Vatican a rencontré un représentant de l’État espagnol, c’était en 2013, lors d’une rencontre privée et sans particulière relevance avec l’ancien dirigeant conservateur Mariano Rajoy. Cette fois-ci, les choses ont été différentes compte tenu du contexte européen particulier.

Aujourd’hui, le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov devait se rendre en Croatie puis en Bosnie. La visite a été annulée après que Lavrov est entré en contact avec un positif au coronavirus et s’est auto-isolé.