Amériques

Le président Jair Bolsonaro et les forces armées prennent-ils des directions opposées face au COVID-19 ?

Santé publique
Long format

Cas de coronavirus dans les pays de l'Amérique Centrale et du Sud

En Amérique latine, les différentes stratégies adoptées par l’Argentine, par le Brésil et par le Mexique par rapport à la question des conditions de vie des habitants de quartiers populaires s’inscrivent dans leurs conceptions divergentes quant à la gestion de la crise sanitaire. Elles révèlent aussi l’état actuel des relations entre les secteurs populaires et les systèmes politiques de ces trois pays. L’analyse de celles-ci permet de reconnaître certains défis ou opportunités auxquels pourraient faire face les différents gouvernements quant au maintien des niveaux de gouvernabilité, pendant – et après – cette crise sanitaire.

COVID-19 au Brésil

Au Brésil, tout indique que la crise sanitaire aura des conséquences dévastatrices. Face à cela, il semblerait indispensable que le gouvernement brésilien prenne des mesures d’urgence afin d’éviter que le COVID-19 ne se transforme également en une hécatombe économique, sociale et politique. Cependant, le gouvernement de Jair Bolsonaro ne va pas dans cette direction. Au lieu de passer son temps sur Twitter, le président devrait s’occuper de l’énorme défi sanitaire qu’affronte son pays, dit Gaspard Estrada, directeur exécutif de l’OPALC de Sciences Po.

Dollar et puissance militaire

La monnaie a pris des formes très différentes au cours des siècles, évoluant avec le degré de sophistication des sociétés. Le mouvement actuel, tourné vers des monnaies numériques émises par des banques centrales, peut-il s’accélérer une fois la pandémie du COVID-19 passée pour compenser via ce biais les pertes économiques liées à l’épidémie  ? En particulier, le développement de telles monnaies par d’autres pays, à commencer par la Chine, peut-il amener les Etats-Unis à faire évoluer sa position, avec en jeu la préservation de la domination du dollar comme outil politique américain  ?

La pandémie qui touche le monde a amplifié et transformé la crise générationnelle. Pour comprendre à quoi ressemblera l’après, il faut prendre au sérieux les représentations actuelles des jeunes générations.
Avec le coronavirus, leur vision de la fin des temps pourrait bien finir par donner forme au temps d’après.

nombre de tests et letalité pour coronavirus

Deux choses très importantes se sont produites hier, et aucune n’a eu lieu au Conseil européen. Tout d’abord, le nombre de demandes d’allocations chômage aux États-Unis a été un véritable choc pour l’Amérique. Ensuite, le président américain a changé de ton et préconise désormais une stratégie de confinement très courte avec l’objectif explicite d’être « ouvert aux affaires ». Si les États-Unis s’écartent du consensus international actuel sur le confinement, ils pourraient déchirer l’Europe.

Le nouveau fordisme de droite Ulysse Lojkine

On assiste à une tendance profonde de recomposition de la ligne économique et sociale des droites dans les pays riches occidentaux, en parallèle avec leur tournant nationaliste dans l’idéologie. Cette nouvelle politique ressemble à ce qu’on pourrait appeler le «  néofordisme  ». Explications.

initiative bassins sacrés en Amazonie

L’Amazonie équatorienne est la plus riche en biodiversité de toute l’Amazonie, représentant elle-même 50 à 70  % de la biodiversité mondiale et 20  % des réserves d’eau douce de la planète. Cependant, malgré les immenses services écosystémiques qu’il représente, ce biome est en proie aux intérêts et ambitions économiques de nombreux projets extractivistes, miniers ou pétroliers. Dès lors, la question de la préservation du patrimoine écologique et culturel se pose. L’initiative des Bassins Sacrés, Territoires pour la Vie offre ainsi une alternative pour dépasser le paradigme dualiste de la modernité occidentale entre homme et nature.