Amériques

Sur le champ de bataille mémoriel : la pandémie, notre prochaine guerre oubliée

Anthropologie

Comment garantir l’emploi à tous ceux qui en ont besoin ? conversation avec Pavlina Tcherneva

Économie
Long format

Lors de son discours d’inauguration mercredi, Joe Biden a présenté une vision qui, derrière une série de clichés, faisait référence au système de symboles qui a historiquement légitimé l’ordre politique américain. Mais ces symboles cachent une réalité qui est très différente  : combien de temps l’Amérique peut-elle cacher ce qu’elle doit cacher pour voir l’unité  ?

Alors que l’investiture de Joe Biden a lieu ce mercredi 20 janvier, à quoi doit s’attendre l’Amérique latine face à la nouvelle administration américaine  ?

Manuel Alcántara propose ici un panorama très complet de la diversité politique latino-américaine et des perspectives à prendre en compte pour comprendre les nouvelles relations annoncées entre les Etats-Unis et les pays latino-américains.

Aujourd’hui, mercredi 20 janvier, Joe Biden deviendra officiellement le 46e président des États-Unis. Si les yeux des observateurs internationaux seront rivés sur le contexte de tension extrême qui marquera la cérémonie d’investiture, il faut aussi comprendre le monde tel que l’envisage Biden.

L’élection de Kamala Harris, femme, noire, fille d’immigrés, comme Vice-Présidente des États-Unis d’Amérique est un fait politique majeur. Cet événement se prête à une réflexion profonde sur des questions comme la représentation, le leadership, le succès ou encore le privilège – entre méritocratie et prise de conscience des inégalités.

Dépassant les limites des identity politics, Federica Merenda propose une perspective qui passe par la redécouverte de l’imagination en politique.

Aujourd’hui, dimanche 17 janvier, marque les 30 ans du lancement de l’opération «  Tempête du désert«    » en Irak, symbole de l’hyperpuissance américaine. 30 ans plus tard, le repli géopolitique américain s’accentue.

Martin Sandbu est le spécialiste de l’économie européenne du Financial Times. Il est l’auteur de trois livres sur l’éthique des affaires, l’euro et «  l’économie d’appartenance  ». C’est dans le cadre de la publication de cet ouvrage que nous l’avons rencontré pour une conversation autour de son livre et de sa vision des enjeux économiques internationaux actuels.