Amériques

Long format

L’ancien directeur de cabinet de Nicolás Maduro propose une troisième voie pour sortir de la crise et faire dialoguer les deux camps qui s’opposent au Venezuela. Énarque, ancien conseiller diplomatique et Vice-Ministre des Affaires Étrangères d’Hugo Chavez, Temir Porras, qui se définit comme « social-démocrate », revient sur son expérience et analyse les causes profondes de la crise au Venezuela. Ouvrant peut-être la voie à un technopopulisme chaviste, il identifie les contours d’une « coexistence démocratique » possible à Caracas.

Le 2 mai Donald Trump a annoncé une augmentation de 10 % à 25 % des taxes sur plus de 200 milliards de biens chinois. La Maison Blanche entend ainsi affronter « la lenteur » des négociations entre les États-Unis et la Chine. Pourtant, l’interdépendance trentenaire entre les deux pays est déjà un facteur de risque pour l’économie mondiale depuis des années. La montée des tensions entre les deux géants pourrait provoquer une crise globale sans précédent mais aussi amorcer une progressive désintermédiation.

L’influence de l’évangélisme dans les orientations politiques de Bolsonaro et Trump est réelle : le désintérêt pour l’environnement est motivé par la vision selon laquelle « la terre est avant tout un réservoir de ressources mis à disposition des hommes par Dieu. »

Lors de son investiture, le Président élu Jair Bolsonaro a prononcé deux discours. Nous traduisons ici le premier d’entre eux : les mots et la rhétoriques mobilisés sont autant de signes avant-coureurs de la politique ultra-conservatrice qu’entend mettre en œuvre le nouveau président brésilien.