Méditerranée

Long format

À l’heure du déclin de Daech qui signe la fin du djihadisme de troisième génération tel que nous le connaissons, Gilles Kepel analyse les grandes ruptures de la région Méditerranée–Moyen-Orient autour de la question pétrolière. Tandis que la production va décliner en Arabie Saoudite et que les tensions se cristallisent dans le Golfe, la reprise en l’Irak et la chute de Daech signent peut-être le début de la reconstruction d’un espace levantin structuré.

Le politologue, spécialiste des religions, fin observateur de l’état de l’Église aujourd’hui, livre ses analyses sur la réception par l’Église et par les catholiques de l’incendie de Notre-Dame. Son constat est sans appel : la catastrophe est un signe de plus pour une Église déjà en crise ; sur cette affaire, elle semble « complètement et pour l’instant définitivement dépossédée. »

Et si le cycle des Printemps arabes que l’on pensait achevé resurgissait en Algérie ? Sous la pression populaire, le président algérien, Abdelaziz Bouteflika, a annoncé le 11 mars qu’il ne briguerait pas de cinquième mandat, promettant de mettre en œuvre la transition démocratique exigée par les manifestants. Cet article esquisse une généalogie de la crise politique algérienne la plus importante depuis 2002 et la fin de la guerre civile.

L’influence de l’évangélisme dans les orientations politiques de Bolsonaro et Trump est réelle : le désintérêt pour l’environnement est motivé par la vision selon laquelle « la terre est avant tout un réservoir de ressources mis à disposition des hommes par Dieu. »

Le 12 décembre 2018 la Cour de cassation a annulé la condamnation de Cédric Herrou par la Cour d’appel d’Aix-en-Provence à quatre mois de prison avec sursis pour avoir porté assistance à des migrants. Dans cet entretien réalisé quelques semaines avant le verdict, Cédric Herrou revient sur le sens de son action en faveur de l’accueil des migrants et dénonce la montée de la xénophobie en Europe.