Brèves L’actualité géopolitique quotidienne pour informer l’action européenne : signaux faibles, contrepoints et dossiers synthétiques.

La sécurisation du transport de pétrole dans le golfe d’Oman : un enjeu pour l’Union européenne

Plusieurs semaines après les attaques de pétroliers dans le golfe d’Oman, et après les menaces de représailles mutuelles, l’escalade des tensions entre l’Iran et les Etats-Unis semble figée. Lire plus ↓


L’accord Mercosur – UE vu depuis l’Argentine

La publication de documents par la Commission européenne et par le Ministère des Relations Extérieures et du Culte argentin spécifiant certains points de l’accord entre l’Union et le Mercosur ont déclenché une série de débats entre figures politiques, journalistes et citoyens argentins. Si les polémiques sont avant tout structurées autour de la capacité de l’industrie argentine de faire face à la concurrence européenne, d’autres points comme la libéralisation des marchés publics ou les limites imposées aux entreprises publiques ont aussi été soulevés. Lire plus ↓


Tajoura: la « ligne rouge » entre les ambiguïtés libyennes de Washington et d’Abou Dhabi

L’attaque de Tajoura par les forces aériennes de Khalifa Haftar, qui a causé la mort d’au moins 44 migrants logés dans le centre de détention, a ouvert un nouveau front diplomatique inattendu. Cela représente une véritable « ligne rouge » pour les diplomaties internationales et les autres acteurs actifs sur le terrain. Parmi ceux-ci, on trouve l’axe États-Unis-Émirats arabes unis, défini par une forte coopération en matière de défense qui pourrait s’envoler étant donné l’ambiguïté d’Abou Dhabi sur le scénario libyen. L'incapacité de Washington à maintenir l'équilibre en Libye apparaît de plus en plus évidente. Lire plus ↓


Géorgie : les jeux d’influences russes au coeur de la réforme du système électorale géorgien

Des manifestations contre l’influence russe en Géorgie provoquent la réforme du système électoral législatif, l’embarras du gouvernement et la colère des autorités russes qui prennent des mesures de rétorsions économiques contre la Géorgie pour défendre leurs intérêts dans la région. Lire plus ↓


La décision Jam v. IFC : vers la fin de l’impunité des organisations internationales ?

Dans un jugement rendu le 27 février 2019, la Cour Suprême des Etats-Unis a refusé l'immunité absolue à la Société Financière Internationale (IFC). L’affaire concernait une action en dommages et intérêts pour nuisance, violation de propriété, négligence et rupture de contrat par un groupe d’agriculteurs et de pêcheurs indiens dans le contexte de la construction d'une centrale a charbon dans le Gujarat. La sentence risque avoir des conséquences juridiques importantes sur l'ampleur de l'immunité des organisations internationales, surtout celles engagées dans le financement de projets de développement. Lire plus ↓


Le cas Sea-Watch 3 : suite, fin … éternel recommencement ?

Le navire Sea-Watch 3, affrété par l’ONG allemande Sea-Watch est resté bloqué en mer, empêché de débarquer ses passagers sur les côtes italiennes. Le 12 juin 2019 le bateau a secouru 53 personnes dans les eaux internationales en zone SAR (Search and Rescue) libyenne. Après 15 jours de discussions vaines avec les autorités italiennes la capitaine du navire Carola Rakete a décidé, malgré l’interdiction, de faire cap vers Lampedusa. Une analyse légale permet d'identifier les nombreuses zones grises de telles situations. Lire plus ↓


La doctrine Borrell : un nouveau départ pour la diplomatie européenne (et espagnole)

La nomination de Josep Borrell, ministre espagnol des Affaires étrangères, comme Haut représentant de l’Union pour la politique étrangère, pourrait avoir des conséquences à long terme non seulement pour la diplomatie Espagnole, mais aussi pour l'Union. Le premier défi pour le nouveau chef de la diplomatie européenne sera comment concrétiser une aspiration à une « autonomie stratégique ». Lire plus ↓


En Chine, la naissance d’un nouveau monstre marin

Dominé par la China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC) et la China State Shipbuilding Corporation Limited (CSSC), le secteur maritime et naval chinois pourrait connaître dans les années à venir une révolution conséquente, ces deux conglomérats ayant annoncé une fusion prochaine. Si celle-ci devait recevoir le feu vert des autorités, elle déboucherait sur la naissance d’un véritable monstre marin. Cette annonce mérite néanmoins d’être contextualisée, une telle fusion présentant des conséquences à la fois nationales et internationales.
Lire plus ↓


Qu Dongyu, nouveau patron de la FAO : quand la Chine agricole s’installe à l’ONU

Après plusieurs années de diplomatie proactive à la FAO (L’Organisation pour l’Agriculture et l’Alimentation), Pékin propulse son vice-ministre de l’Agriculture à la direction générale de l’institution onusienne alors que l’image de la Chine perd en qualité. Lire plus ↓


Pour Farage, l’Europe ne vaut pas un hymne

Lors de l’ouverture de la neuvième législature du Parlement européen, les députés du Brexit Party ont tourné le dos à l’hémicycle pendant qu’y retentissait l’hymne européen. Ainsi, Farage et ses homologues portent à l’échelle internationale une stratégie développée comme moyens de contestation à l’échelle infranationale, tout en se basant sur une hypothèse contestable: celle de l'Union comme un « super-État ». Lire plus ↓