Europe

Long format

Projections de la demande mondiale d’énergie primaire et des émissions de CO2 liées, par source et par scénario

Considérée par beaucoup comme la «  bible  » de l’énergie, la nouvelle édition du World Energy Outlook (WEO) de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE) a été présentée à Paris le 13 novembre 2019. Ce rapport confirme la nécessité d’efforts supplémentaires de la part des Etats pour respecter les engagements climatiques. Efficacité énergétique, renouvelables et «  fuel switching  » sont les leviers principaux pour y parvenir. L’AIE rappelle néanmoins qu’il n’y a pas de solution miracle et que toutes les options doivent rester ouvertes. Le rôle des gouvernements demeure essentiel pour mener une transformation profonde du système énergétique mais aussi de nos modes de consommation.

Responsable de près d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre mondiales, le charbon devient de plus en plus problématique face à l’urgence climatique. Il reste une énergie très utilisée pour la production d’électricité, en particulier en Asie et en Afrique. Largement disponible et souvent peu cher, le charbon est la deuxième source d’énergie au monde et la première source de production électrique. L’Agence Internationale de l’Énergie prévoit d’ailleurs en 2019 que son usage restera stable dans les années à venir. En Europe, néanmoins, les politiques de renoncement au charbon se multiplient, à l’échelle des États comme des institutions financières à l’exemple de la Banque européenne d’investissement. Face à ces signaux contradictoires, quel avenir pour le charbon en Europe et dans le monde  ? Décryptage.

Atypique par sa matière première (l’économie), la Cour de Justice fait figure d’exception au regard des autres juridictions mondiales. Mais dans un contexte où les juges doivent reconquérir un état de droit dans une économie mondialisée livrée à un nouvel état de nature, c’est précisément la connaissance et le langage de cette «  matière  » qui peut permettre à la Cour de s’imposer comme une des grandes forces régulatrices de cette mondialisation, et un organe incontournable pour que l’Europe trouve sa place dans le monde.