Europe

Long format

Et si faire l’Europe, avant de construire des institutions politiques, impliquait surtout un projet éducatif et culturel ? Les éditions La Baconnière publient un recueil de textes de Denis de Rougemont, où le penseur fédéraliste s’interroge sur le rôle de l’École et de l’Université dans la constitution de l’Europe.

En s’enfermant dans un repli nationaliste qui donne tous les torts à l’Union, la gauche se trompe de combat : ni la technocratie bruxelloise, ni l’hégémonie qu’on prête à l’Allemagne sur le continent ne sont responsables du primat de la doctrine néolibérale. Celle-ci trouve ses origines ailleurs : dans un système de gouvernance intergouvernemental.

Malgré les scores élevés des candidats écologistes, cette campagne européenne n’aura pas permis de mettre à jour les questions de fond sur l’articulation de la transition écologique. Dans ce contexte, l’activiste Rob Hopkins, fondateur du mouvement Transition, apporte une vision créative et stimulante de la place que le citoyen peut prendre dans la transition écologique.

Commandant allié Transformation au sein de l’OTAN de 2012 à 2015, le Général Paloméros était conseiller militaire du candidat Emmanuel Macron lors de l’élection présidentielle de 2017. Nous sommes revenus avec lui sur les principaux défis qui se posent à la défense européenne. Alors que les élections ont ouvert une nouvelle séquence dans l’agenda européen, la défense doit y tenir toute sa place, dans une bonne répartition des rôles avec l’OTAN.

À quelques jours du scrutin de dimanche, l’idée européenne est figée. Les think tanks et autres cercles de réflexion qui étaient autrefois des laboratoires d’idées sont enfermés dans une méthode qui ne correspond plus à la réalité. Pour donner une nouvelle dynamique à l’Europe, il faut changer de méthode – radicalement.

On sait parler des échecs de l’Europe mieux que de ses réussites. C’est vrai notamment en matière de droits des femmes, et ce bien que l’Union, depuis ses débuts, ait été pionnière en la matière. Le travail de trois chercheuses, qui nous livrent ici la conclusion d’un ouvrage collectif « exploratoire » sur la question, permet de remettre de l’ordre et d’ouvrir des pistes de réflexion sur la place des femmes dans l’histoire de la construction européenne.