Asie Intermédiaire

Long format

La guerre éclate au Caucase. Les affrontements de ces dernières heures entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, notamment l’agression de l’Azerbaïdjan, avec le soutien de la Turquie, contre le Haut-Karabakh, ravivent le conflit dans une région au coeur d’une longue, dense rivalité géopolitique.

Afin de proposer à nos lectrices et à nos lecteurs une compréhension intime du choc des représentations qui structure cette séquence de guerre ouverte, le Grand Continent publie deux courts textes permettant de saisir la position des deux camps opposés.

Couverture Black Wave Compte-rendu livre arabe Moyen Orient printemps arabe montée de l'islam islamisme intolérance religieuse Iran Jamal Kashoggi MBS Arabie saoudite géopolitique conflit au Yémen géopolitique détroit d'Ormuz golfe persique pétrole religion terrorisme mollahs fondamentalisme

Le récit de la montée d’une «  Black Wave  » au Moyen-Orient depuis 1979, vague d’extrémisme et d’intolérance religieuse, analysée comme le fruit de la rivalité entre Arabie Saoudite et Iran et vue à travers une collection de regards, témoins des bouleversements socio-culturels de leurs pays.

L’«  accord de paix  » conclu entre Israël et les Émirats arabes unis (ÉAU) jeudi dernier est une victoire massive pour Netanyahou, ne fait pas grand-chose pour le plan de paix de Trump, et, même s’il semble mettre l’extrême droite israélienne en colère, c’est une bonne nouvelle pour elle.

réceptionniste femme voilée porte scupltures islamiques Turkestan Asie Chine Moyen Orient

Si l’on excepte l’histoire des Routes de la soie sur la longue durée, les relations diplomatiques pour l’ère moderne et contemporaine entre la Chine et le monde musulman n’ont réellement commencé qu’avec la décolonisation. Aujourd’hui, ces relations posent un défi à la fois culturel et stratégique pour la Chine et demeurent l’un des principaux enjeux du XXI° siècle.

vue Alep Moyen-Orient Syrie Israël Égypte Turquie

Aujourd’hui, mardi 7 juillet, c’est l’anniversaire de la résolution 53 de l’ONU du 7 juillet 1948 appelant à une prolongation de la trêve entre les belligérants de la première guerre israélo-arabe. L’occasion de revenir sur les récentes évolutions de la situation au Moyen-Orient et le rôle qu’y joue la communauté internationale.

Lundi dernier, une patrouille de l’armée indienne a affronté les troupes chinoises dans la vallée de la rivière Galwan, au cœur de l’Himalaya. Selon les rapports, aucune arme n’a été impliquée, mais le combat a fait au moins 20 morts parmi les soldats indiens. Bien que les affrontements et même les combats à mains nues entre les troupes chinoises et indiennes aient été relativement fréquents ces dernières années, il n’y a eu aucun décès sur la frontière contestée depuis des décennies. Ces affrontements sont généralement désamorcés par des discussions entre les commandants sur le terrain. Dans le cas présent, il semble que ces processus aient échoué, et ce à un moment où les relations entre la Chine et l’Inde – deux États dotés de l’arme nucléaire – sont déjà tendues.

L’Allemagne, la France et le Royaume-Uni ont réussi à maintenir une position unie sur la question du nucléaire iranien. En effet, aujourd’hui même, ils ont d’une part obtenu le vote d’une résolution de l’AIEA qui condamne le refus de collaboration de l’Iran et d’autre part publié un communiqué conjoint qui s’oppose à l’utilisation du snapback onusien par les Etats-Unis.