Ce texte a été publié originellement dans l’édition 70 de La Lettre du Lundi, la newsletter opérationnelle hebdomadaire du Grand Continent. Vous pouvez retrouver l’édition complète – dédiée entre autres aux grands pèlerinages, au pari de Salvini et à l’apocalypse environnementale qui s’approche – ici. Abonnez-vous ici.

Jackson Hole, Biarritz. Les grand-messes économiques internationales seront au nombre de deux en fin de semaine prochaine et donneront un peu de relief à nos paysages de l’été. Les hautes altitudes d’abord.

  • Du 22 au 24 août prochains, le symposium annuel des banques centrales de Jackson Hole, crucial pour la détermination de la Banque fédérale américaine (Fed), se tiendra dans les montagnes du Wyoming, avec pour thème : « Les défis de la politique monétaire ».
  • L’année dernière, la Fed avait soutenu en amont de la rencontre que la situation économique mondiale s’améliorait mais craignait un renversement de la conjoncture qui pourrait nécessiter de recourir à des politiques monétaires non conventionnelles.1
  • En 2018, quelques jours avant la rencontre, Donald Trump avait accusé la Chine de manipuler le yuan et, le premier jour du symposium, avait relancé la guerre commerciale sino-américaine en augmentant les droits de douane. La conjoncture a-t-elle tellement changé en 2019 ?
  • Doit-on pour autant s’alarmer du contexte actuel et craindre, comme de nombreux médias le signalent, une montée des incertitudes et une récession prochaine, compte tenu notamment de l’inversion de la courbe des taux à 2 et 10 ans aux États-Unis ? Attention, parce que « crier au loup est un exercice facile ».2

Après la montagne, c’est l’océan Atlantique qui accueillera l’autre grand rendez-vous économique de la semaine.

  • Biarritz et ses quatre kilomètres de littoral accueilleront le groupe des 7 du 24 au 26 août. Baptisé « Un G7 contre les inégalités », il mettra en lumière la pluralité des inégalités (éducation, soins, accès aux ressources, etc.) avec une priorité accordée aux inégalités hommes-femmes. Il s’interrogera également sur les défis environnementaux et démocratiques contemporains.
  • Au-delà des sept États au cœur du G7 (depuis l’exclusion de la Russie du G8 en 2014), le rendez-vous biarrot associera d’autres grandes démocraties avec une forte influence régionale, des partenaires africains et des acteurs de la société civile, notamment de la région.

Perspectives :

  • Outre les déclarations générales et les thèmes avancés dans les médias, le G7 est toujours l’occasion de rencontres personnelles entre dirigeants. Au programme, parmi tant d’autres, Boris Johnson a prévu de s’entretenir avec Justin Trudeau et Donald Trump au sujet des relations commerciales avec le Royaume-Uni après le Brexit.3
Sources
  1. BATUT Cyprien, En pleine période de vache grasses, la Fed prépare celle des vaches maigres, Le Grand Continent, 26 aout 2019
  2. BATUT Cyprien, Une récession globale en 2019 ? Pierre et le Loup en Amérique, Le Grand Continent, 30 décembre 2019
  3. MARCHAND Vera, Bras de fer Trump – Pelosi sur le Brexit, Le Grand Continent, 18 aout 2019
Crédits
Les grand-messes économiques internationales seront au nombre de deux en fin de semaine prochaine et donneront un peu de relief à nos paysages de l’été. Du 22 au 24 août prochains, le symposium annuel des banques centrales de Jackson Hole, crucial pour la détermination de la Banque fédérale américaine (Fed), se tiendra dans les montagnes du Wyoming. En Europe, Biarritz et ses quatre kilomètres de littoral accueilleront le G7 du 24 au 26 août.