Pierre Ramond


Si l’on commente principalement la nouvelle formule d’Emmanuel Macron à Washington (“un nouvel accord avec l’Iran”), les possibilités de préserver l’accord nucléaire (JCPOA) et les scénarios d’une escalade de la violence au Moyen-Orient, un des effets de la politique iranienne de Trump est d’avoir progressivement fait disparaître l’Europe comme solution géopolitique pour l’Iran, qui se tourne encore plus vers d’autres partenaires orientaux.

Le 12 avril 2018, l’Union Européenne a renouvelé les sanctions à l’encontre de l’Iran pour grave atteinte aux droits de l’homme. L’Union européenne tient actuellement une trentaine de pays (a) sous sanctions économiques. Parmi eux, l’Iran, dont les sanctions portant sur le programme nucléaire ont été levées le 16 janvier 2016, continue à faire l’objet […]