Femmes en lutte

On lit la plupart du temps ici des analyses, des pièces de doctrines, des textes qui cherchent à cartographier, à prendre du recul face au vertige de nos années Vingt.

 

Cette série d’été cherche à faire autre chose. 

 

En écoutant la parole de douze femmes engagées, en lutte, nous ouvrons dans la revue une brèche vers  les lieux les plus intenses de la planète. La force subjective de la politique s’y fait jour.



« L’origine de mon combat, c’est mon expérience de survivante », une conversation avec Rhobi Pristiana Samwelly 

Afriques Subsahariennes

« En Turquie, penser différemment est devenu un motif suffisant d’emprisonnement », une conversation avec Nuray Simsek

Long format

Alors que les minorités sikh et hindou apparaissaient déjà comme des cibles privilégiées dans la société afghane, le retour des talibans au pouvoir a aggravé les menaces dont elles font l’objet. Contrainte à l’exil, la médecin et ancienne sénatrice du gouvernement républicain Anarkali Honaryar vit désormais en Inde où elle poursuit son combat pour le respect des droits femmes et des minorités.

Soutien de la campagne présidentielle du candidat de l’opposition, Viktor Barbaryka, Tatsiana Khomich est devenue militante pour les droits des prisonniers politiques biélorusses lorsque sa sœur Maria Kalesnikava a été arrêtée par les autorités du régime en 2020. Aujourd’hui exilée entre la Pologne, l’Allemagne et la France, Tatsiana Khomich appelle la communauté européenne à maintenir la pression sur le régime de Loukachenko et à ne pas détourner le regard de la situation en Biélorussie.

Depuis le printemps 2018, le Nicaragua est secoué par une violente crise. Les revendications sociales et les aspirations démocratiques des Nicaraguayens ont été violemment réprimées par Daniel Ortega. Emprisonnée par les autorités du Nicaragua pour son soutien au mouvement social en 2018, elle cherche désormais à fédérer l’opposition pour créer une alternative solide au pouvoir de Daniel Ortega.

Nagham Nawzat, gynécologue du Kurdistan irakien milite depuis 2014 pour la défense des survivantes yézidies. Depuis la libération des femmes réduites en esclavage par Daech, elle œuvre à leur reconstruction personnelle. Dans une région marquée par la poursuite des combats entre la Turquie et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Nagham Nawzat nous alerte sur l’état des conditions de vie dans les camps de réfugiés et les conditions de vie des survivants de la minorité yézidie.

Militante chinoise des droits des femmes depuis les années 1990, Lü Pin revient sur l’évolution du mouvement féministe en Chine. Produit involontaire de l’ouverture économique du pays, le féminisme, considéré par le parti comme une «  force étrangère hostile  », fait désormais l’objet d’une répression sévère de la part de Pékin.

Dans un pays abondant en ressources naturelles comme la Colombie, mais où règnent violence et patriarcat, s’engager pour l’environnement signifie mettre sa vie en péril. Malgré le danger, la militante Yuvelis Natalia Morales Blanco lutte sans relâche contre le fracking et relate son combat dans cet entretien, dans l’espoir d’une transition énergétique juste et populaire.

Militante pour le climat, Nisreen Abdelrahman Elsaim a débuté son engagement au Soudan en tentant d’alerter les représentants politiques locaux sur les dangers liés au changement climatique. Depuis le coup d’État en 2021, son pays se trouve dans une situation d’instabilité politique majeure qui empêche d’entrevoir la mise en place de politiques environnementales de long terme. C’est désormais en tant que conseillère pour le climat auprès de l’ONU qu’elle cherche à mobiliser les jeunes sur l’accélération du dérèglement climatique.