Olivier Vallée


Le départ de Marc-Antoine Pérouse de Montclos, le rédacteur en chef d’Afrique Contemporaine, la revue de l’Agence Française de Développement, serait lié aux tensions politiques à l’intérieur de l’agence. Le blocage d’un rapport critique sur le Mali préparé par le directeur fut la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Durant les récentes élections au Mali, le CMA, allié au président Ibrahim Boubacar Keïta et branche électorale du HCUA, a démontré qu’il exerce encore un contrôle total dans l’Adagh, au Nord du pays. Un pouvoir qui, avec le soutien de l’Occident et du gouvernement central, témoigne l’impossibilité pour la population touareg de s’autodéterminer.

Promu numéro un de la défense angolaise, le général António Egídio de Sousa Santos a exercé les fonctions de chef d’état-major général adjoint chargé de l’éducation patriotique des Forces Armées Angolaises (FAA). À ce poste, à l’époque de Dos Santos, il était connu du doux nom de ”Disciplina” et était en étroite relation avec l’équipe chargée de purifier l’armée en 2014.