Clémence Pèlegrin


L’Equateur est traversé depuis plusieurs jours par une crise politique et sociale violente, qui trouve en partie son origine dans la suppression récente des subventions sur le carburant, et la hausse brutale consécutive des prix à la pompe. Le pays, dont l’équilibre économique est fondé sur les exportations de quelques produits-clés, subit de plein fouet les effets d’un endettement important et d’un prix du pétrole faible.

La multinationale Shell poursuit la construction d’une centrale de production de plastique en Pennsylvanie, dont la mise en service est prévue pour 2020. Ce projet dénote d’une part du dynamisme du secteur de la pétrochimie et de l’usage des plastiques, et d’autre part d’une position contestable de la part des entreprises pétrolières. En effet, dans un contexte où la pollution des océans attire l’attention de l’opinion publique mondiale, Shell accuse le faible niveau de recyclage du plastique, davantage que son utilisation.

Dans ce quatrième épisode de notre série « Forme d’une ville », Clémence Pèlegrin nous fait découvrir les arcanes du titanesque projet EuropaCity, dans le triangle de Gonesse, en région parisienne. La conception de cette future zone de loisirs, hôtelière et commerciale, qui rejoue l’utopie de la réconciliation de l’espace social par l’urbanisme, a tout du rêve d’un « hyper-lieu. »

Avant d’être un enjeu politique, l’écologie s’est d’abord construite comme un programme éthique, notamment parmi les idéologues européens de droite à partir du XIXe siècle. En passant en revue l’histoire des idées, l’architecture, le design et les expériences politiques qui ont mis au centre de leur programme l’écologie, Carlo de Nuzzo et Clémence Pèlegrin retracent l’histoire du concept d’écofascisme dans la pensée européenne.

Le jeudi 13 juin, un navire japonais transportant du méthane et un navire norvégien transportant du naphte ont été attaqués dans la mer d’Oman, alors qu’ils s’acheminaient vers Taïwan. Il y a un mois déjà, quatre navires avaient été sabotés dans la même mer. La réaction des marchés ne s’est pas faite attendre et le prix du pétrole a augmenté de 4% en quelques heures. Si l’instabilité de la région est un facteur réel d’incertitude pour le marché, les conséquences de cet épisode sur les prix du pétrole restent à relativiser.

La percée des partis Verts aux élections européennes laisse prévoir un changement de long terme de la politique européenne : le climat et les politiques environnementales sont désormais des questions centrales pour le nouveau Parlement. On devrait s’attendre une politique plus “verte” pas seulement dans les dossiers éminemment “écolos”, mais aussi sur d’autres questions stratégiques, comme le commerce, l’énergie ou l’agriculture.

À Tunis, les gouvernements italien et tunisien ont signé le projet d’une nouvelle ligne électrique, ElMed. L’initiative vise à relier les marchés de l’électricité de Tunisie et d’Italie et sera la première liaison transméditerranéenne en courant continu. Signaux faibles du dévéloppement d’une Europe méditerranéenne dans le domaine de l’énergie?