Baptiste Roger-Lacan


Michel Onfray « et ses amis » ont lancé une revue. Leur mot d'ordre ? Le souverainisme. Leur ennemi ? Maastricht. En réalité, il pourrait s'agir d'une redéfinition idéologique profonde du paysage néo-nationaliste.

Michel Onfray «  et ses amis  » ont lancé une revue. Leur mot d’ordre  ? Le souverainisme. Leur ennemi  ? Maastricht.

En réalité, il pourrait s’agir d’une redéfinition idéologique profonde du paysage néo-nationaliste.

«  La mission principale d’un écrivain n’est pas d’écrire sur la politique, ou d’être actif politiquement. Ce n’est pas non plus de traquer les silences d’une société pour y enraciner les mots, mais de raconter une bonne histoire. Être un conteur d’histoires. Cela doit être, je crois, la motivation première d’un écrivain. Rien ne peut égaler le plaisir de cette dévotion totale que l’on éprouve pour son histoire lorsqu’on écrit un roman.  »

La crise du coronavirus nous rappelle brutalement que nous vivons au milieu d’autres espèces. Dans cette discussion ouverte avec le vétérinaire et épidémiologiste François Moutou et l’anthropologue Frédéric Keck, nous tentons de comprendre les causes de la pandémie et d’analyser ses effets sur notre rapport aux autres être vivants.

De ces réflexions, des réponses peuvent émerger sur la meilleure manière de prévenir ces phénomènes.

Si le Brexit n’a toujours pas eu lieu, il convient d’essayer de comprendre tout autant les mythes dans lesquels cette crise s’enracine que ceux qu’elle commence à produire. Downton Abbey, œuvre de fiction destinée au grand public, porte en elle cette charge politique sous-jacente.

Si dans le cas français, le terme «  populisme  » semble récent, à la fin du XIXe siècle, la figure du général Boulanger et son «  style  » représentent à bien des égards les prémices du style populiste actuel.