Luca Lottero


Oublié le « contrat » avec la Ligue : dans le projet de programme du nouveau gouvernement disparaissent le ton de défiance vis-à-vis de l’Union et les plans de réforme des institutions européennes. Les deux partis qui ont voté ensemble pour Ursula Von der Leyen ont validé la nouvelle Commission. La taxe sur le web, en revanche, pourrait éloigner Rome de Washington.

Dans cette première phase de la nouvelle législature européenne, les deux partis au pouvoir en Italie semblent avoir défini deux stratégies différentes : le Mouvement 5 étoiles comme membre de l’establishment européen et europhile, et la Ligue comme véritable parti d’opposition à la majorité en train de se former. Prélude à des changements de positionnement similaires aussi à Rome ?

La volonté de la Chine de participer au renforcement des aéroports de Nuuk et d’Iulissat a été perçue par les États-Unis comme une tentative de pénétrer dans l’Arctique près du Danemark et des bases militaires américaines et comme une étape possible vers l’indépendance du Groenland. Quelques semaines après la décision de Copenhague de participer directement au projet, Pékin a retiré son offre.