Mathéo Malik


Pour assurer la continuité pédagogique, de nombreuses institutions universitaires publiques ont désormais recours à une application développée dans la Silicon Valley, Zoom. Pourtant son ergonomie et sa facilité d’usage ne doivent pas nous conduire à esquiver un débat sur le sens politique de cette adoption. Le cas Zoom dévoile-t-il la dimension d’un «  tiers-monde numérique européen  »  ? Prise entre l’environnement numérique américain et chinois, l’Europe est obligée, dans une situation d’urgence, d’adopter des techniques hétérogènes, potentiellement prévaricatrices et asymétriques.