Gilles Gressani


Michel Onfray s’est longtemps fait passer pour un représentant des classes populaires. Alors que sa nouvelle revue Front populaire le place sans aucun doute possible à l’extrême droite du spectre politique, deux historiens, qui s’étaient déjà exprimés à son sujet en 2010, dialoguent dans les colonnes du Grand Continent pour défaire les mythes avec lesquels s’est construite cette personnalité médiatique. On y découvre un faussaire et un manipulateur de textes, dont la voix ne porte peut-être déjà plus autant qu’avant.

Une carte de l’Union à étudier de près. Pris dans les effets hobbesiens de recentrement national, on peut perdre de vue la dimension géopolitique du coronavirus  : une pandémie articulée entre l’échelle régionale et mondiale, qui semble propulser des formes politiques capables d’articuler les deux dimensions.