Gilles Gressani


Le politologue, spécialiste des religions, fin observateur de l’état de l’Église aujourd’hui, livre ses analyses sur la réception par l’Église et par les catholiques de l’incendie de Notre-Dame. Son constat est sans appel : la catastrophe est un signe de plus pour une Église déjà en crise ; sur cette affaire, elle semble « complètement et pour l’instant définitivement dépossédée. »

À l’heure de la rencontre très attendue entre Vladimir Poutine et Kim Jong-un, il faut (re)lire la première traduction française du texte clef de la doctrine géopolitique russe la plus influente et la moins connue.

Les Mille plateaux géopolitiques de la Révolution russe et de son initiateur. Le rôle de Lénine comme réformateur de la Russie est inférieur à son importance comme révolutionnaire mondial. Lénine n’est pas seulement l’homme auquel l’histoire a confié la terrible tâche de rebâtir la fourmilière humaine bigarrée, mal bâtie et paresseuse qu’on nomme la Russie. Pour lui, la Russie n’est que le matériau d’une expérience commencée à l’échelle mondiale, planétaire.