Guillaume Lancereau


Activiste d’origine russe pour la défense des droits des personnes LGBTQI+ , Anna Shcherbakova vit désormais en France, à Marseille. Par sa trajectoire personnelle, son engagement en faveur de la communauté LBTQI+ s’est lié à la défense des droits des personnes réfugiées. Elle revient ici sur son engagement, son parcours et adresse un signal d’alarme  : dans une Russie qui a relancé la guerre de conquête à ses frontières, la sécurité des personnes LGBTQI+ se trouve d’autant plus menacée.

Depuis des années, la Russie de Poutine a progressivement converti les vérités du régime en régime de vérité. Une «  vérité  » faite de mystifications, d’affabulations, loin des faits, proche d’un mode orwellien – mais dont Poutine a compris combien elle était mobilisatrice politiquement. À l’heure où l’extrême droite arrive en France aux portes du pouvoir en s’inspirant de ce modèle, il est temps de l’étudier de près.

Il y a quelques jours, le discours de Poutine aux régions a marqué les esprits par ses accents obsessionnels et sa tonalité génocidaire. Pour comprendre ce nouveau tournant, il faut lire comment Poutine articule la construction d’un ennemi extérieur à celle d’un ennemi intérieur.

«  Que périsse le monde avec la Russie.  » Aujourd’hui, la «  solitude du sang-mêlé  » passe par la guerre totale et la fuite en avant. Huit ans avant l’invasion d’Ukraine, Vladislav Sourkov, l’idéologue du poutinisme, avait théorisé l’isolement russe.

«  L’ouvrage de Marc Belissa et Yannick Bosc présente l’insigne avantage de rappeler ce qui devrait être une évidence universelle, à savoir le fait qu’un mouvement de concentration autoritaire du pouvoir, de centralisation bureaucratique, de surveillance et de dépolitisation de la société n’est «  efficace  » que dans la stricte mesure où on se donne la dictature personnelle pour idéal de société.  » Une lecture de Guillaume Lancereau.

Depuis quelques années, la France semble gouvernée à coup de lois prises au nom de l’urgence de l’exception. Mais qui détient la légitimité de dire que telle ou telle nécessité fait loi  ? Dans cette longue enquête d’histoire politique qui remonte à la Révolution française, Guillaume Lancereau dresse un constat  : la République, en France, est une affaire d’exception.