Asie Orientale

Long format

Le changement climatique a une large gamme d’effets, parmi lesquels le fait de rendre plus fréquents et plus violents certains événements extrêmes. C’est le cas des cyclones, qui causent d’importants dégâts et sont susceptibles d’affecter un nombre croissant de personnes dans le monde. De récentes recherches montrent ainsi que ces 40 dernières années, la fréquence d’apparition des cyclones de forte intensité a augmenté d’environ 15  %.

Les deux sessions se sont achevées mardi et mercredi avec la définition des objectifs économiques pour l’année et la publication des principales décisions de la semaine passée. Au-delà de la question hongkongaise, d’autres sujets nous paraissent intéressants  : le nouveau code civil, avec la controversée loi sur les divorces, le status des étudiants à l’étranger et l’économie.

Pékin vient d’imposer à Hong Kong de nouvelles lois sur la sécurité nationale qui, selon beaucoup, signifient la fin du cadre «  Un pays, deux systèmes  » de Hong Kong. D’autres l’ont qualifié de violation totale de l’autonomie de la cité par la République populaire de Chine. Cet article fait la lumière sur la nouvelle loi, sur certaines des nuances juridiques et sur ce qu’elle signifie pour l’avenir de Hong Kong.

Décalée à cause de l’impact de l’épidémie de coronavirus, le coup d’envoi des “deux sessions” (两会) a été donné jeudi et vendredi. Le terme “deux sessions” désigne d’une part l’Assemblée Nationale du Peuple (ANP) et la Conférence Consultative Politique du Peuple chinois (CCCPC). Au centre des discussions, la loi sur la sécurité nationale pour Hong Kong et l’économie.

Le Parti-Etat communiste s’est construit dans l’adversité et n’a jamais cessé de s’adapter aux évolutions sociales du pays sans pour autant se laisser déborder. Il convient d’étudier quels sont les outils de sa puissance et comment celle-ci peut être qualifiée. Membre du conseil de sécurité de l’ONU, possédant l’arme nucléaire et deuxième puissance économique mondiale, premier ou second (selon les chiffres) réseau diplomatique mondial, la Chine tient de toute évidence une place originale dans le système international, nourrie d’ambitions hégémoniques.

L'énigme de la paix en Asie Kishore Mahbubani jeu de go

Aux temps du Covid-19, l’Asie du Sud-Est est érigée en modèle de gestion de la crise. Pour comprendre d’où lui vient cette force, il faut peut-être revenir à sa vision pragmatique.

L’ancien diplomate et spécialiste renommé de la géopolitique asiatique Kishore Mahbubani tente dans ce texte inédit de répondre à la plus grande énigme posée par l’Asie orientale  : la paix.

Aujourd’hui, mercredi 20 mai, la présidente de Taiwan Tsai Ing-wen, réélue le 11 janvier dernier, sera officiellement investie. Sur fond de réaction au Covid-19, les tensions s’intensifient dans la région.

Les investissements chinois dans l'Union européenne

La Chine se prépare à la session annuelle de l’Assemblée Nationale du Peuple (ANP). Sur le plan de l’épidémie, la situation dans le Nord-Est du pays est encore très floue et suffisamment préoccupante. Sur le plan économique, le gouvernement se focalise sur les “six stabilités” (六稳) et les “six garanties”, avec la lutte au chômage et le soutien aux PME, très touchées par l’épidémie. En même temps, l’offensive de Pékin en Europe continue à soulever des préoccupations.