Perspectives sur l’actualité


Renate Bertlmann Biennale 2019

Pour Aurélie Filippetti, avant de penser à l’après Covid-19, il faudra se demander comment vivre avec. Dans ce texte, l’ancienne ministre nous invite à nous demander ce qui, dans les politiques publiques, a rendu possible ce que nous traversons. La crise doit être une occasion d’apprendre de nos erreurs et de redonner toute sa place à l’État social, en France comme en Europe.

«  Dans notre économie, en temps de paix, toutes les énergies ne sont pas pleinement utilisées. Au contraire, la guerre le permet parfois. La raison est qu’en temps de guerre, la productivité prime sur la rentabilité, ou bien que l’organisation de la circulation est libérée des restrictions qui sont habituelles par ailleurs.  »

Les leçons du socialiste Otto Neurath sur l’économie de guerre.

La crise sanitaire, à l’épreuve du confinement des populations et de l’afflux de malades dans les hôpitaux, a révélé et accentué des risques pour la population féminine. Redéfinissant les espaces, les temporalités et les rôles, le Covid-19 a d’ores et déjà eu un impact sur les problématiques liées au genre.

10 points pour y voir plus clair et dégager des pistes de réflexion.

15 avril 2019, Paris. Le toit de la cathédrale Notre-Dame, symbole de la chrétienté européenne, prend feu. Il brûlera pendant une dizaine d’heures, laissant des dégâts considérables. Comme après chaque catastrophe, il s’agit alors d’en tirer la trame des faits et les responsabilités éventuelles. En général, les causes sont divisées en deux types  : humaines ou techniques  ? Mais les choses sont plus complexes. Elles sont si complexes, qu’un an après les événements, elles nous permettent non seulement de raconter l’histoire de ce terrible accident, mais aussi de réfléchir aux limites de notre confiance dans la technologie.