Perspectives sur l’actualité


Revue européenne du droit

Il y a près de dix ans, les Principes Business & Humans Rights étaient approuvés par le Conseil des droits de l’homme des Nations unies. Depuis, les initiatives visant à inscrire dans le droit dur des États une obligation légale de vigilance des entreprises multinationales vis-à-vis de leurs filiales et sous-traitants en matière de droits de l’homme se multiplient en Europe. À la suite de la présidence finlandaise du Conseil de l’Union européenne qui avait mis la thématique au cœur de son action, John Ruggie propose ici un programme européen d’action commun pour continuer à penser les interactions entre entreprises et droits de l’homme.

L’OCDE joue un rôle majeur dans les efforts engagés par les grands pays exportateurs pour lutter contre le fléau de la corruption dans les transactions commerciales internationales. A travers la méthode de l’équivalence des conditions, l’Institution a développé un mode de gouvernance plurielle qui pourrait inspirer au-delà de son domaine initial. Patrick Moulette, chef de la division anti-corruption de l’OCDE nous donne les clés pour continuer de penser la lutte contre la criminalité financière.

Les sciences comportementales peuvent-elles jouer un rôle dans la conception des politiques publiques et des règles de droit  ? L’Europe a été largement absente du débat dominé par les États-Unis concernant l’introduction d’interventions «  douces  », tel le «  nudge  » pour orienter les comportements. Une perspective européenne sur l’avenir du Nudge par Alberto Alemanno.

Vagues de chaleur

La Californie est en feu. Dans plusieurs endroits d’Europe, cet été, les températures ont passé la barre des 40°. Il devient impossible de ne pas sentir que les mois estivaux se réchauffent.

Comment faire face à ces canicules plus fréquentes, plus longues et plus intenses  ? Rendront-elles certains endroits inhabitables  ?

10 questions / 10 réponses.

Les lourdes amendes prononcées par les autorités américaines vis-à-vis de plusieurs entreprises européennes pour violation des dispositifs anticorruption ou embargos américaines ont été vivement critiquées à l’étranger pour leur dimension extraterritoriale. À l’heure des premiers exemples concrets de coopération internationale en manière de lutte contre la corruption transnationale, Stephen L. Dreyfuss livre un point de vue américain à contre-courant.

La formule de «  l’honnête courtier  » qui annoncerait sa disponibilité pour servir de médiateur impartial dans tous les conflits du monde, remise au goût du jour par la position allemande sur les tensions en Méditerranée orientale, date de Bismarck. Si, à l’époque, elle est l’expression d’une politique de puissance de l’Allemagne impériale, elle semble aujourd’hui bien peu adaptée à la position allemande vis-à-vis d’autres États membres.

Le camp du drap d'or Holbein le Jeune Frantwa Le Grand Continent

2020 est-elle réellement une année pivot  ? Qu’est-ce au juste qu’un tournant historique  ? Serions-nous même capables de le ressentir ou de l’observer  ?
Pour lancer la réflexion, nous publions les bonnes feuilles du livre de Guillaume Frantzwa 1520. Seuil d’un nouveau monde, qui mettent en lumière la complexité et la richesse de cette année 1520 dans les sociétés européennes.

Le débat politique français sur le plan de relance et d’investissement européen et sur son financement n’est pas à la hauteur des enjeux, et il se base sur deux lectures opposées, toutes les deux politiquement et économiquement erronées. Selon Shahin Vallée, c’est sur le terrain de la stratégie européenne de la France en général et sur les moyens d’améliorer ce plan de relance qu’un débat politique serait plus utile.