Perspectives sur l’actualité


La pandémie de Covid-19 renforce les crises d’intégration que l’Union européenne a connues au cours de la dernière décennie. Le choc asymétrique de la pandémie exacerbe les écarts existants en matière de performance économique et de santé budgétaire entre les États membres du Nord et du Sud de l’Europe et exerce de nouvelles pressions sur la cohésion de la zone euro.

Guillotine 2020 Paul Chopelin 2020 année de la guillotine

Le hashtag #guillotine2020 apparu pendant le confinement a mis en évidence une tendance à l’œuvre depuis plusieurs mois en Europe et aux États-Unis, la guillotine fait son grand retour dans les représentations comme symbole de revendication. Pour Paul Chopelin, qui recense et analyse ce phénomène, il s’agit de choquer mais aussi de montrer son extrême défiance vis-à-vis d’un pouvoir jugé aveugle aux réalités du terrain. En 2020, la guillotine est un autre symptôme de la crise des démocraties libérales.

La Covid-19 pour la plupart des pays africains révèle et accentue des déséquilibres économiques structurels dont un endettement élevé. Celui-ci ces dix dernières années s’est métamorphosé alliant des instruments de marché et des créances en principe non rééchelonnables vis-à-vis des institutions multilatérales de financement.

La lutte de classes en Europe menace le libre-échange mondial Matthew Klein

En Chine, aux États-Unis et surtout en Europe, un conflit mondial entre classes économiques à l’intérieur des pays est interprété de manière erronée comme une série de conflits entre pays ayant des intérêts concurrents. Si les Européens veulent préserver le système international ouvert – et s’assurer que l’économie mondiale est capable de se remettre du coronavirus – ils devront tirer les leçons des erreurs de l’Allemagne.