Perspectives sur l’actualité


Edith Loring Kuhanga vit à Lytton, à l’épicentre de la vague de chaleur qui traverse le Canada. Elle y travaille dans le secteur de l’éducation. Lorsque les flammes ont commencé à encercler le village par les forêts, sous une température avoisinant les cinquante degrés celsius, elle était en pleine réunion sur Zoom. Quelques heures plus tard, tout ce que possédait sa communauté avait disparu.
Nous publions son témoignage.

Que s’est-il passé à partir de 2015 aux frontières de l’Europe  ? Comment les États membres et l’Union ont-ils organisé leurs réponses  ? Quels étaient les cadres mentaux qui guidaient les décisions des uns et des autres  ?
Cette perspective propose de suivre le regard, subjectif, d’un ancien conseiller de Donald Tusk, insider de premier plan dans cette séquence.

À la suite de l’annonce du Président de la République de mettre fin à l’opération Barkhane, un nouveau paysage se dessine, qui prend la forme d’une coalition dont les contours devraient être précisés dans le courant du mois de juillet. Pour prévoir cet après, il faut revenir sur les leçons polémologiques de cette opération extérieure française.

Andreï Chevtchenko, star internationale du football et aujourd’hui sélectionneur de l’équipe nationale d’Ukraine, a été au cœur des crises à répétition qui ont touché l’espace post-soviétique depuis la dissolution de l’URSS. Passé du statut d’icône du sport à celui d’homme politique déchu après sa brève carrière au sein du parti Ukrajina – Vpered, il s’est bien souvent retrouvé tiraillé entre une identité russe et ukrainienne. Son pari d’entraîner aujourd’hui une équipe jeune et renouvelée n’est pas le moins risqué.

Si la vaccination semble être la seule solution à la sortie de crise, elle a jusque maintenant eu pour effet de scinder le monde en deux  : entre les pays développés qui bénéficient de vastes programmes nationaux de vaccination, et les pays pauvres, qui manquent cruellement de ressources. Joseph E. Ganon et Steven Kamin appellent à la poursuite des efforts conduits par le G7 pour sortir de la crise, et redresser les économies.

Le populisme a changé. Malgré certaines constantes, un moment populiste s’est terminé, qui nous oblige à repenser la notion et à poser une question décisive  : que faire du populisme  ? Selon Federico Tarragoni, pour éviter le piège tendu à la gauche par l’extrême droite, il faut se rendre maîtres de cette mutation.