Archives et discours


Les États-Unis veulent toujours changer le monde. Après l’IRA et les contrôles à l’exportation, le plus influent conseiller de Biden vient-il d’annoncer au monde une stratégie géoéconomique positive  ? Le discours prononcé par Jake Sullivan ce jeudi énonce en tout cas de manière claire le programme géopolitique le plus ambitieux de l’ère Biden — et promet de nouvelles propositions prochainement. Nous le traduisons et le commentons pour la première fois.

Joe Biden vient d’annoncer sa candidature dans une courte vidéo sur Twitter. Trois minutes intenses qui concentrent images fortes et formules choc sur fond de musique héroïque. Renaud Lassus analyse les ressorts rhétoriques de la communication de Biden — qui entre en campagne, une deuxième fois, contre le trumpisme.

Le Président de la République italienne règne par le silence. Lorsqu’il s’exprime, rarement, il faut décrypter les signes et lire entre les lignes.
À un peu plus d’un an d’une élection européenne qui verra les forces néonationalistes italiennes et polonaises prendre d’assaut l’Union, Mattarella a pris la parole à l’Université de Cracovie. Nous le traduisons et commentons pour la première fois en français.

Doctrines de la Chine de Xi | Épisode 33

C’est l’hypocrisie la plus criante du régime de Xi  : alors qu’il plaide à l’extérieur pour un nouvel ordre mondial harmonieux, la brutalisation du discours, en interne, est totale et délibérée. Dans les journaux, sur les plateaux de télévision, le colonel Zhao Xiaozhuo en est l’un des fers de lance. Plongée au cœur de la machine de propagande militaire du PCC — et de ses contradictions opérationnelles.

L’homme derrière ChatGPT a une doctrine pour l’avenir. Dans ce texte canonique, Sam Altman anticipe les conditions d’un monde post-intelligence artificielle générale. Il faut le lire pour comprendre sa vision de l’économie et de la redistribution des richesses dans un univers où l’immense majorité du travail et des tâches sont réalisées par des machines capables d’égaler les humains. 

En donnant la parole au dernier empereur aztèque, Moctezuma II, Italo Calvino livre une réflexion profonde, drôle et surprenante sur la concurrence des histoires et des temps. Une conversation impossible que nous vous offrons pour ce lundi de Pâques — à lire en attendant l’ère du serpent à plumes.