Archives et discours


«  Le métavers rendra la guerre ludique pour stimuler le désir des gens de participer  ; ce à quoi nous assistons en Ukraine aujourd’hui en est une version bêta.  » Selon Shi Zhan, si Zelensky a déjà gagné la bataille de l’image face à Poutine, c’est que les Ukrainiens ont compris que se jouait la première guerre de l’ère du métavers. Nous traduisons sa perspective, aux accents dystopiques, introduite par David Ownby.

Ressenti comme une incartade par le régime de Pékin, le discours du Secrétaire d’État américain du 26 mai a suscité une réponse immédiate du Ministère des Affaires étrangères chinois. Pierre Grosser commente cette réponse dans laquelle Wang Wenbin appelle Washington à abandonner son «  obsession  » d’endiguement de la Chine.

Emmanuel Macron a prononcé un discours important devant le Parlement européen hier à Strasbourg. Shahin Vallée, ancien conseiller économique d’Herman Van Rompuy, puis du Ministre de l’Economie Emmanuel Macron, aujourd’hui directeur du programme géo-économique du DGAP, propose une explication ligne à ligne de ce qu’il pourrait signifier pour l’avenir de l’Europe et pour l’agenda institutionnel des prochains mois.

Rarement un discours du président russe avait été aussi attendu. Alors que certains espéraient des positionnements tranchés à l’occasion de son allocution pour la Parade de la Victoire sur la Place Rouge, Vladimir Poutine a poursuivi sa stratégie de brouillage, perpétuant ses falsifications et prenant bien soin de ne rien dire de ses intentions sur la guerre en Ukraine.

Un village sans ciel, une guerre silencieuse, des hommes bi-dimensionnels. Dans une parabole aussi captivante que glaçante écrite en 2014, l’idéologue de Poutine Vladislav Sourkov se faisait étrangement prophétique sur le monde qui s’est ouvert avec l’invasion de l’Ukraine. Un commentaire de Giuliano da Empoli, auteur du roman Le Mage du Kremlin à paraître le 14 avril chez Gallimard.