Hier, lors de la deuxième journée de la conférence annuelle des conservateurs américains, NatCon 4, l’ex-candidat à la primaire républicaine et entrepreneur, Vivek Ramaswamy, a poussé la rhétorique anti-élites jusqu’à appeler à une « déportation des bureaucrates ». 

  • Dans le programme trumpiste, cette « déportation » — c’est l’expression employée par son camp — succéderait à une première déportation de migrants entrés illégalement sur le territoire américain dans ce qui serait la « plus grande opération d’expulsion nationale de l’histoire des États-Unis », selon les mots de Donald Trump1.
  • Si Vivek Ramaswamy n’est pas une personnalité très influente au sein du GOP, il pourrait néanmoins être nommé secrétaire à la Sécurité intérieure au sein d’une potentielle administration Trump II2.
  • Après s’être opposé à l’ex-président lors de la primaire républicaine, ce dernier l’a laissé revenir au-devant des électeurs républicains après l’avoir publiquement « pardonné » pour sa campagne quelques jours après son abandon, en janvier.

La « purge » de la démocratie fédérale fait partie de l’une des 20 mesures listées dans la plateforme adoptée lundi 8 juillet par le GOP, éditée personnellement par Trump — d’où la rédaction des titres en majuscules —, et reflète l’agenda qui serait au cœur de son futur mandat3

Il s’agit de l’une des quelques mesures qui se trouvent dans le Project 2025 de la Heritage Foundation reprises officiellement par le Parti républicain, et ce malgré la récente distanciation de Trump vis-à-vis du think-tank ultraconservateur4.

Drain the swamp, 2.0

Tout comme son slogan de campagne « Make America Great Again », l’utilisation par Trump de l’expression « drain the swamp » pour évoquer la corruption de la classe politique de la capitale est en réalité empruntée à Ronald Reagan. Un an après être arrivé à la Maison-Blanche en 1981, Reagan rappelait à son administration qu’ils étaient à Washington pour « drain the swamp [of big Government] »5.

Conservateur que l’on pourrait aujourd’hui qualifier de « grassroots », Reagan s’est en parti fait élire sur la promesse de réduire la taille et l’implication du gouvernement fédéral dans la vie des Américains — réduction des dépenses jugées inutiles, du personnel des départements et agences fédérales, suppression d’un grand nombre de régulations, abaissement des taxes… — de manière à revenir à l’essence du modèle américain : promouvoir le capitalisme de marché et l’enrichissement personnel.

  • En reprenant l’expression lors de sa campagne présidentielle de 2016, Donald Trump s’en est également réapproprié le sens. Pour l’ex-président, la réduction du gouvernement souhaitée par Reagan devait également s’accompagner d’une purge des fonctionnaires fédéraux, jugés « corrompus » car survivant aux diverses administrations, opérant un glissement d’un discours conservateur vers une rhétorique populiste anti-élites6.
  • Pour ce faire, l’ex-président prévoit de rétablir le « Schedule F », un ordre exécutif dévoilé en amont des élections de 2020 qui a permis à l’ex-président de faciliter le licenciement de fonctionnaires en transformant le statut « de carrière » en « political appointee », supprimant de facto la protection liée à l’emploi7.
  • Afin de remplacer jusqu’à plusieurs dizaines de milliers de fonctionnaires fédéraux de carrière par des amateurs sélectionnés pour leurs idées politiques et leur dévotion à Trump, un « LinkedIn de droite » a été créé afin de sélectionner des profils de candidats selon un questionnaire idéologique.
  • Au-delà de l’effet que pourrait avoir un remplacement de cette proportion sur le fonctionnement du gouvernement fédéral, Trump opérerait un retour de facto au spoil system en vigueur jusqu’à la mise en œuvre du Pendleton Civil Service Reform Act de 1883 ainsi que sur plusieurs décennies de professionnalisation de l’appareil étatique américain (notamment Rogers Act de 1924 et Foreign Service Act de 1946 pour les services diplomatique et consulaire).
Sources
  1. Daniel Strauss, Kate Sullivan et Kristen Holmes, « Trump ramps up attention on Iowa even as he keeps one eye on the general election », CNN, 21 septembre 2023.
  2. Jennifer Jacobs et Justin Sink, « Trump Rules Out Vivek Ramaswamy as Running Mate as He Eyes New Team », Bloomberg, 19 mars 2024.
  3. Mike Allen et Jim VandeHei, « Behind the Curtain : Trump’s new 2024 plan », Axios, 10 juillet 2024.
  4. Publication de Donald Trump sur Truth Social, 5 juillet 2024.
  5. « President Marks His First Year », The New York Times, 21 janvier 1982.
  6. Gabriele Gratton et Barton E. Lee, Drain the Swamp : A Theory of Anti-Elite Populism, 13 mai 2024.
  7. Executive Order 13957 of October 21, 2020. Creating Schedule F in the Excepted Service.