mise à jour il y a 25 minutes

Évolution de la mortalité à l’échelle régionale

Chaque jour à partir de 7h30 du matin vous trouverez sur cette page des graphiques et des cartes inédites présentant des données fiables, régulièrement mises à jour, à l’échelle pertinente.

Diffusion des cas à l’échelle régionale

La diffusion du Coronavirus dans les pays de l'Union européenne

EUROPE

Chaque jour à partir de 7h30 du matin vous trouverez sur cette page des graphiques et des cartes inédites présentant des données fiables à l’échelle pertinente.

Cette carte, construite à partir de l’échelle régionale, est la première en son genre. Elle révèle une certaine inconséquence des représentations géopolitique de la pandémie : le foyer principal du coronavirus européen n’est pas, comme on le dit, l’Italie – le Sud est en réalité moins touché que Hambourg, la Norvège ou l’Alsace.

Transformations politiques

Géopolitique continentale du Coronavirus

Europe

Si les disparités au sein d’un même espace national sont considérables, la réponse politique, en ces temps d’effet hobbesien de la crainte, est le plus souvent unitaire. Cette carte propose une synthèse régulièrement mise à jour qui permet de suivre la politique sécuritaire des acteurs étatiques en Europe, ainsi que les mesures de confinement ou de restriction. Pour plus d’éléments sur les politiques économiques des acteurs étatiques ou des banques centrales, on pourra consulter ce tableau.

Le dépistage du COVID-19 se révèle de plus en plus nécessaire dans la lutte contre la propagation du virus et dans la quête de statistiques fiables. Cette carte et ce graphique mettent en lumière une Union à plusieurs vitesses en matière de tests, ainsi que de profondes différences de modèles politiques et sanitaires au niveau mondial, qui dépassent le simple et rapide dépistage. Pour plus d’éléments lire notre analyse.

Tendances globales

Le temps de doublement des cas dans le monde

Monde

Le diatope de la géopolitique du coronavirus demande de penser à l’échelle mondiale. Si l’Europe devient le premier foyer infectieux de la planète, les emplacement d’inquiétudes se multiplient de la Mongolie, au Canada ou au Salvador. À cette échelle encore, l’hétérogénéité domine, les politiques parfois contradictoires s’entrechoquent. Pour comprendre toute l’extension de cette crise, il faut donc regarder la planète, sans perdre de vue les détails essentiels que cette représentation dissimule.

BETA

Cartographier Le coronavirus

L’Observatoire Géopolitique du Covid-19

Les réponses à la pandémie sont nationales, l’effet hobbesien du virus sur les populations est évident, mais l’essence des transformations qu’il provoque doit être comprise à l’échelle pertinente.

Le Groupe d’études géopolitiques lance le premier Observatoire géopolitique du Coronavirus en langue française.

À côté de la mise à jour quotidienne des données nécessaires à comprendre l’évolution de l’épidémie, l’Observatoire publiera chaque jour des analyses, des pièces de doctrines, des entretiens ou des rapports opérationnels signés par des personnalités scientifiques, politiques et intellectuelles pour accompagner la décision et préparer, pendant la crise, le monde qui viendra après.

Cette version est une beta, pour nous aider à l’améliorer vous pouvez écrire à [email protected].

Pour soutenir cette initiative vous pouvez faire un don défiscalisé, ou vous abonner au Grand Continent, la revue éditée par le Groupe d’études géopolitiques.

Long format

La crise du coronavirus nous rappelle brutalement que nous vivons au milieu d’autres espèces. Dans cette discussion ouverte avec le vétérinaire et épidémiologiste François Moutou et l’anthropologue Frédéric Keck, nous tentons de comprendre les causes de la pandémie et d’analyser ses effets sur notre rapport aux autres être vivants.

De ces réflexions, des réponses peuvent émerger sur la meilleure manière de prévenir ces phénomènes.

La pandémie qui touche le monde a amplifié et transformé la crise générationnelle. Pour comprendre à quoi ressemblera l’après, il faut prendre au sérieux les représentations actuelles des jeunes générations.
Avec le coronavirus, leur vision de la fin des temps pourrait bien finir par donner forme au temps d’après.

Global Times Wuhan Disinfection

Personne ne peut prédire à quoi ressembleront les prochaines semaines. Il faut pourtant se demander quels sont les scénarios envisagés  : combien de temps durera le confinement  ? Y aura-t-il un vaccin  ? Comment l’épidémie va-t-elle évoluer  ? Les systèmes de santé tiendront-ils  ?

Tout ce qu’il faut savoir ou presque pour suivre la crise au jour le jour.

Ilaria Capua est une scientifique internationalement reconnue qui a notamment travaillé sur les épidémies de grippe aviaire des années 1990 et 2000 en étudiant la transmission des virus entre les animaux et les humains. Dans cet entretien bilan, signé Raffaele Alberto Ventura, elle partage sa compréhension des raisons de la catastrophe actuelle et esquisse des perspectives en appellant à l’harmonisation, à l’échelle pertinente, des critères du suivi.

La boussole de tous les possibles

Alors que l’humanité est plongée dans une crise sanitaire globale, la question des modes de gouvernance de la mondialisation se pose, plus urgente que jamais. Pour répondre à ce défi, la juriste Mireille Delmas-Marty imagine un droit en mouvement qui, à l’instar d’une boussole, s’adapterait aux vents contraires qui nous font dériver dans l’océan de la mondialisation.

En décrivant la vie quotidienne à Rome, à l’intérieur des foyers confinés ou à l’extérieur, arpentant les berges désertes du Tibre, on redécouvre une nouvelle sociabilité. Une expérimentation italienne dont il faudra s’inspirer ailleurs en Europe dans les prochaines semaines.

Le Grand Continent logo