Afriques Subsahariennes

Long format

L’ONU a envoyé une équipe d’inspecteurs pour enquêter sur une série d’assassinats et de massacres qui ont eu lieu ces derniers jours parmi la population civile dans différentes régions du Mali. Le plus grand massacre a eu lieu à la frontière avec le Burkina Faso, faisant plus de 160 victimes. La guerre civile au Mali traverse une phase délicate en raison du processus de stabilisation de l’autorité de l`État, tandis que la mission G5 Sahel évolue.

Le SIPRI a publié son rapport régulier sur les exportations d’armes et le marché mondial des armes classiques. L’Arabie saoudite occupe le premier rang des pays importateurs, entraînant avec lui l’ensemble du Golfe Persique. En ce qui concerne le continent africain, l’Égypte et l’Algérie sont en première ligne, tandis que l’Afrique subsaharienne reste très polarisée autour de quelques centres  : Nigeria, Angola, Soudan, Cameroun et Sénégal.

Kigali et Kampala sont au centre d’une crise diplomatique sans précédent. Le 5 mars, le Rwanda a accusé l’Ouganda d’avoir abrité deux miliciens rwandais recherchés par les autorités de Kigali pour leurs activités illégales en République démocratique du Congo. Les deux pays s’accusent mutuellement de soutenir les mouvements d’opposition internes respectifs. C’est depuis la deuxième guerre du Congo que les relations entre Museveni et Kagame se sont aussi fortement détériorées.

Le président sortant Muhammadu Buhari a gagné les élections au Nigeria le samedi 23 février. Il a vaincu son adversaire principal Atiku Abubakar, ancien vice-président entre 1999 et 2007 par 15,2 millions de voix à 11,3 millions (56  % des voix). Le perdant a annoncé qu’il fera appel, ce qui est peu surprenant car beaucoup ont accusé le gouvernement de trucage électoral. Il est difficile d’envisager une annulation du résultat. Cela signifie que le Nigéria va, très probablement, poursuivre ses politiques actuelles.