Comptes-rendus


Dans son nouvel ouvrage, Sans transition  : une nouvelle histoire de l’énergie, l’historien Jean-Baptiste Fressoz démontre à quel point les discours contemporains sur la «  transition énergétique  » sont nourris de récits historiques frauduleux sur de supposées transitions passées, préservant au passage les intérêts des multinationales du secteur. En mettant au jour l’empilement des sources d’énergie dans l’histoire (nous ne sommes jamais sortis de «  l’âge du charbon  »  !), leurs interdépendances (ou symbioses), et la fabrique des récits de la transition, il nous invite à nous débarrasser d’un concept inopérant, qui empêche de se poser les bonnes questions.

Margaret Thatcher avait tort. La société existe et ces dernières années l’ont démontré. C’est la thèse de la philosophe Giorgia Serughetti dans un essai important. Face à la crise du modèle néolibéral, elle cherche à définir une alternative à la victoire des populistes de droite. Une lecture clef, à moins de six mois des élections européennes.

Comment penser la mobilité en Méditerranée sans tomber dans le biais du déséquilibre qui a marqué l’époque coloniale  ? Dans une vaste enquête qui prend pour cadre «  les  » Méditerranées à l’époque moderne, Guillaume Calafat et Mathieu Grenet parviennent à restaurer la dimension collective d’un espace pluriel et composite. Entretien.

Le 20 décembre 2023, au cœur du Massif du Mont Blanc, le Prix Grand Continent sera remis à un grand récit européen contemporain, dont il financera la traduction ou la diffusion en cinq langues. À cette occasion, nous vous offrons des extraits des cinq finalistes de ce prix européen. Voici des passages de Manhattan Project de Stefano Massini (Einaudi, 2023, traduit en français aux éditions Globe). En vers libres, avec une audace folle, ce texte inclassable raconte l’épopée du projet Manhattan, loin des corps et des cris du film de Christopher Nolan. Une plongée au cœur et dans l’envers de l’histoire de notre modernité.

Le 20 décembre 2023, au cœur du Massif du Mont Blanc, le Prix Grand Continent sera remis à un grand récit européen contemporain, dont il financera la traduction et la diffusion en cinq langues. À cette occasion, nous vous offrons des extraits des cinq finalistes de ce prix européen. Voici les bonnes feuilles de La isla del doctor Schubert de Karina Sainz Borgo (Lumen, 2023). Dans ce roman onirique, le lecteur entreprend un voyage vers un lieu où peu sont allés, une île qui tient à la fois de l’Enfer et du Paradis. C’est là que règne l’inquiétant Docteur Schubert.

Le 20 décembre 2023, au cœur du Massif du Mont Blanc, le Prix Grand Continent sera remis à un grand récit européen contemporain, dont il financera la traduction et la diffusion en cinq langues. À cette occasion, nous vous offrons des extraits des cinq finalistes de ce prix européen. Voici les bonnes feuilles de Złodzieje żarówek (Les voleurs d’ampoules) de Tomasz Różycki (Czarne, 2023). Dans ce roman qui s’apparente à un long poème en prose, le jeune Tadeusz doit traverser un grenier, qui se transforme en évocation mythifiée de la Pologne ordinaire des années 1970-1980.


Sibir

3466

Le 20 décembre 2023, au cœur du Massif du Mont Blanc, le Prix Grand Continent sera remis à un grand récit européen contemporain, dont il financera la traduction et la diffusion en cinq langues. À cette occasion, nous vous offrons des extraits des cinq finalistes de ce prix européen. Aujourd’hui, ce sont des bonnes feuilles de Sibir. Sabrina Janesch y raconte l’histoire d’une famille ballottée par les vicissitudes de la Seconde Guerre mondiale entre la Galicie, où elle était établie depuis le XVIIIe siècle, le Wartheland, un territoire annexé au Reich national-socialiste après l’invasion de la Pologne, le Kazakhstan et la Lande de Lunebourg située au nord de l’Allemagne. Cette fresque familiale creuse les béances et les vides mémoriels de l’Allemagne contemporaine, et interroge le poids du passé, qu’il soit présent ou disparu.

Le 20 décembre 2023, au cœur du Massif du Mont Blanc, le Prix Grand Continent sera remis à un grand récit européen contemporain, dont il financera la traduction et la diffusion en cinq langues. À cette occasion, nous vous offrons des extraits des cinq finalistes de ce prix européen. Aujourd’hui, ce sont des bonnes feuilles de Déserter (Actes Sud, 2023) de Mathias Enard, un roman ciselé qui entrelace deux intrigues apparemment distinctes. Dans cet extrait, c’est l’histoire européenne qui s’enroule sur notre présent. Jusqu’à l’étouffement  ?

Le 25 novembre 2016, Fidel Castro mourait à La Havane, plus d’un demi-siècle après la Révolution qui l’avait porté au pouvoir. Son enterrement fut l’occasion d’organiser un immense cortège funéraire, qui retraça, mais à l’envers, l’itinéraire de sa marche triomphale en 1958. Ce long voyage a été l’occasion pour Matthias Fekl de revenir sur l’expérience castriste à Cuba, de la construction charismatique du dictateur jusqu’aux expériences économiques ratées. En creux, c’est l’histoire de la Guerre froide qui se déroule, jusqu’à son point final, en 2016.