Santé publique

Long format

Alors que les États célèbrent les cinq ans de l’accord de Paris sur le climat et que la crise sanitaire mondiale due à la pandémie de Covid-19 continue de faire des victimes, il est peut-être temps d’intégrer le facteur sanitaire à la lutte contre le dérèglement climatique. Samuel Myers, professeur à Harvard, est directeur de la Planetary Health Alliance.

Depuis vendredi dernier, la France est de nouveau dans un second confinement, rapidement suivie par de nombreux autres pays européens. Et comme, face à des informations contradictoires, il est difficile d’avoir une vision claire du Covid-19, cet article examine attentivement les données françaises, en répondant à six questions cruciales.

Photo street art Joconde masquée masques La deuxième vague à l'échelle pertinente UE lutte contre la pandémie de Covid-19 Union européenne confinement gestion sanitaire mesures restrictives masques admissions en réanimation morts santé publique

La crise sanitaire du Covid-19 s’accentue en France, avec le franchissement d’un nouveau cap de mesures restrictives depuis le weekend dernier. Partout en Europe, l’heure est à la recrudescence des cas et au renforcement des mesures sanitaires. Le dernier Conseil européen s’est tenu physiquement la semaine dernière sous haute tension sanitaire, alors que plusieurs dirigeants ont précipitamment quitté les réunions pour se mettre à l’isolement préventif. Quelle est la situation en Europe  ? Nous avons mobilisé notre rédaction élargie pour avoir des éclairages sur les réalités de la seconde vague de la pandémie à l’échelle continentale.

Même en tenant compte du fait, que la population de la Tunisie représente moins d’un tiers de celle de ses deux voisins nord-africains, et que les Tunisiens sont préoccupés par une récente flambée des chiffres cet été, le succès relatif du pays dans la maîtrise de la pandémie est frappant. Un succès malgré des troubles politiques et une faible croissance, sans parler de la menace du terrorisme et de la corruption généralisée, expliqué par trois facteurs.

Sous l’impulsion du président Rajoelina et d’une partie de son gouvernement, Madagascar a fourni une réponse asymétrique à la pandémie de Covid-19. D’une part, l’action présidentielle offre une voie nationale et «  organique  » de traitement sanitaire à la maladie, et de l’autre, le cataclysme économique et social qu’elle produit ne semble recevoir qu’un traitement «  traditionnel  » des Institutions de Brettons Wood et du système financier international. Approfondissement sur la gestion d’une crise complexe dans le pays insulaire.

Image scanner thermique Covid-19 : 10 points sur la deuxième vague crise sanitaire médecine santé publique recherche

Qu’est-ce qu’une deuxième vague épidémique  ? Quels faits médicaux et sociaux la structurent  ? Quelles conclusions tirer de la gestion de l’épidémie dans les différentes régions d’Europe et du monde  ? Quels sont les enjeux géopolitiques et économiques de cette nouvelle séquence  ?

Un tour d’horizon en 10 points.