Santé publique

Long format

La recherche d’un traitement et d’un vaccin pour lutter contre la crise du Covid-19 a mis en exergue la tension existante entre droits de propriété intellectuelle et santé publique. Gabin Beaudor et Antoine Preux présentent la Covid-19 comme une occasion inespérée d’envisager un nouveau système de mutualisation des brevets en temps de pandémie.

Jean Ziegler est conseiller du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies. Également connu pour ses travaux en sociologie et sa pensée altermondialiste, il est l’auteur de nombreux essais.

Depuis une visite du camp de Moria sur l’île de Lesbos, il se bat contre les conditions dans lesquelles sont traités ces réfugiés «  en notre nom  ».

Dans cet entretien, il lance un appel à la fermeture des hot spots pour éviter un risque majeur de santé public.

Image Neon map USA émergence de taskforces inter-États pour lutter contre le virus fédéralisme aux États-Unis renaissance du fédéralisme anti-confinement Trump démocrates républicains politique géopolitique américaine confinement pandémie covid-19 gestion de crise sanitaire société populisme

Depuis l’arrivée du coronavirus, une plaie ancienne a été rouverte aux États-Unis  : celle de la difficile répartition des compétences entre l’État fédéral et les États fédérés en situation d’urgence. Comme un vieux secret de famille, elle a ses non-dits, ses évidences et bien sûr des implications pour le futur. L’occasion de faire un point sur la question, pour comprendre comment la crise du Covid-19 réactive le fédéralisme américain.

Institués en juin 1993 pour ancrer les valeurs fondamentales des démocraties européennes, les critères de Copenhague devaient permettre aux ex-pays soviétiques de réformer leurs institutions afin d’intégrer progressivement l’Union européenne. 27 ans plus tard, la Hongrie est définie par nombre d’observateurs comme un régime autoritaire et la Pologne menace de suivre la même voie. L’Europe centrale n’est cependant pas un bloc homogène.