Énergie et environnement

Long format

Dans un pays où les forêts concentrent une partie importante de l’attention en matière d’environnement, il n’est pas étonnant que les partis écologistes jouissent d’une certaine popularité en Lituanie. Toutefois, pour le député européen Tomas Tomilinas, il est nécessaire que les valeurs de progrès social et de protection de la nature prônées par les Verts soient portées à un niveau continental – et plaide pour un leadership européen.

À l’approche des élections fédérales allemandes de septembre, nous avons cherché à comprendre quelles étaient les priorités des Verts dans ce bastion écologiste européen. Pour le député européen Sergey Lagodinsky, avoir un parti vert fort en Allemagne ne fait pas tout  : il faut pouvoir se projeter à l’échelle continentale. Penser l’écologie revient à chercher des solutions transnationales, qui mettent sur le même plan valeurs européennes et géopolitique.

Le nouveau paquet présenté le 14 juillet par la Commission européenne vise à engager l’Union dans la voie d’une réduction de 55  % des émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2030. La portée et l’ambition sont inédites à ce stade. 10 points pour y voir plus clair.

Edith Loring Kuhanga vit à Lytton, à l’épicentre de la vague de chaleur qui traverse le Canada. Elle y travaille dans le secteur de l’éducation. Lorsque les flammes ont commencé à encercler le village par les forêts, sous une température avoisinant les cinquante degrés celsius, elle était en pleine réunion sur Zoom. Quelques heures plus tard, tout ce que possédait sa communauté avait disparu.
Nous publions son témoignage.

À l’heure de l’émergence nécessaire d’une troisième voie écologiste entre la Chine et les États-Unis, le député européen David Cormand cherche à dégager une unité des verts européens. Au-delà des querelles nationales et partisanes, il promeut les spécificités d’une écologie européenne qui s’est toujours construite de manière géopolitique.

Alors que le consensus de la modernité verte semble s’imposer partout, nous pouvons encore choisir son modèle. Au-delà de l’alternative stérile entre capitalisme décarboné et apocalypse, l’Europe a les moyens d’inventer une proposition politique moins tributaire de l’esprit de conquête que celles de la Chine et des États-Unis.

Depuis les années 1980, le Royaume-Uni s’est imposé comme un acteur pionnier de la lutte contre le changement climatique. À l’heure du Brexit, Boris Johnson s’appuie sur cet atout pour définir le nouveau leadership britannique, et multiplie les engagements ambitieux. Au-delà des effets d’annonce, le Royaume-Uni peine cependant à coordonner ses politiques climatiques, faute d’une stratégie intergouvernementale claire, et fermement portée par Downing Street.

Alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine s’intensifient, les répercussions sur le projet Nord Stream 2 se font ressentir à tous les niveaux  : des déclarations diplomatiques à la mise en œuvre concrète des travaux sur le terrain. Un développement à inscrire dans la séquence plus longue de 2021, entre présidence Biden et élections en Allemagne.