Énergie et environnement

Long format

Les objectifs de l’accord de Paris ne seront pas tenus. Le combat écologique radical apparaît illusoire, pris au piège d’un monde fragmenté. Dans ce contexte, Luca Picotti dessine la ligne soi-disant réaliste qui selon lui s’imposera  : une écologie défensive qui chercherait à adapter autant que faire se peut nos sociétés à la catastrophe à venir.

Sur une terre en ébullition, comment ne pas s’affronter sur ce que nous partageons  ?
Le Grand Continent et l’UNESCO s’associent pour inviter l’historien Dipesh Chakrabarty à prononcer la leçon inaugurale de la Conférence générale de l’Organisation. Nous publions son texte inédit, en partenariat avec le Courrier de l’UNESCO.

Pendant longtemps, le réchauffement climatique n’a pas été l’objet de débat en Europe. Ce consensus a volé en éclats. En s’appuyant notamment sur une importante enquête d’opinion, Jean-Yves Dormagen écrit une étude détaillée sur l’évolution des opinions européennes face à la crise climatique et aux politiques qu’elle induit.

La crise écologique ouvre un nouveau champ des possibles à la gauche. Contre l’illibéralisme autoritaire ou la post-politique du capitalisme vert, le caractère transversal des effets de la catastrophe climatique invite à imaginer une nouvelle forme de populisme écologique. Une pièce de doctrine signée Chantal Mouffe.

Il faut cesser de se raconter des histoires sur le réchauffement climatique, ou sur la transition énergétique. C’est en substance ce que défend l’historien Jean-Baptiste Fressoz dans cette perspective nourrie, qui entreprend de dépasser ce qu’il considère comme des mythes sur notre capacité à affronter la crise écologique comme phénomène historique. C’est seulement à ce prix que l’humanité pourra commencer à penser ce qu’elle peut réellement faire.

L’Anthropocène est né dans le croissant fossile, ce territoire qui s’étend dans l’Europe du Nord-Ouest, là où se sont développées les premières phases de l’industrialisation. Dans ce texte introductif au quatrième numéro de la GREEN, Paul Magnette soulève de nombreuses questions qui touche autant aux passés qu’aux futurs possibles de nos sociétés.

Il n’y a pas d’impasse climatique. Mais l’idée qu’elle existerait produit des effets qui empêchent toute politique décisive en faveur de la transition. Pour Pierre Charbonnier, il faut comprendre comment naviguer dans le triangle politique de l’anthropocène, si l’on entend mobiliser largement pour sortir de l’aporie actuelle.

À la tête de la Commission mondiale sur la réduction des risques climatiques, Pascal Lamy présente les résultats de la réflexion engagée par ce groupe transnational. Il décrit une stratégie de lutte contre la crise climatique qui articule plusieurs angles d’attaque et plusieurs échelles. Une lecture cruciale pour penser le futur de la guerre écologique.

Aujourd’hui, la «  déclaration de Nairobi  » a été adoptée au Sommet africain sur le climat, signe d’une capacité de réaction commune d’un continent durement frappé par la crise climatique. Mais comment s’organiser à l’échelle globale, au moment où le monde paraît fracturé  ? Alain-Richard Donwahi, président de la COP 15 chargée de la lutte contre la désertification, amorce des réponses dans cet entretien. À l’heure où la désertification devient un risque tangible en Europe, il faut mobiliser à toutes les échelles.