Bulles

Long format

Les conséquences économiques du Brexit sur les PIB des pays membres de l'Union européenne

Malgré un contexte atypique, les négociations du Brexit se poursuivent par écrans interposés. A l’issue du troisième cycle de discussions relatives au Brexit, Michel Barnier a évoqué «  des ouvertures modestes  », «  aucun progrès sur les sujets les plus difficiles  », «  des positions divergentes  » et «  un manque d’ambition du Royaume-Uni  ». La critique est franche, le ton singulièrement pessimiste, faisant ressurgir le spectre d’un Brexit sans accord.

Alors que la crise se déploie dans le monde entier, de nouveaux rapports de force émergent. Lassée d’être prise en étau au sein du conflit impliquant les deux géants mondiaux, l’Europe s’est alors risquée à promouvoir une meilleure coopération entre Pékin et Bruxelles. Dans un communiqué paru dans le China Daily, les ambassadeurs européens appellent à un rapprochement entre l’Europe et la Chine. Problème  ? La diplomatie européenne a fait les frais d’une censure chinoise intraitable modifiant une phrase du texte original.

Requalification du travailleur en salarié travailleur reconnu comme indépendant

En février, nous publions dans nos colonnes un état des lieux mondial de la jurisprudence mouvante sur le statut des travailleurs de plateforme  : indépendants ou salariés  ? Aujourd’hui, la juriste Barbara Gomes commente une nouvelle décision cruciale, puisqu’elle émane de la Cour de justice de l’Union européenne, et concerne donc potentiellement tout l’espace européen.

Que voulaient dire les juges de la Cour Constitutionnelle allemande aujourd’hui  ? Si selon l’économiste Daniela Gabor la réponse est sans doute à chercher dans une idéologie monétariste dépassée, il n’est pas certain que les effets collateraux de cette décision ne parviennent pas à remettre en question le privilège exorbitant de l’Allemagne.

Verre à moitié vide, verre à moitié plein. Ainsi pourrait-on résumer le résultat du Conseil européen du 23 avril et les débats qui ont lieu depuis autour de la solution européenne envisagée pour faire face aux retombées économiques de la crise du Covid-19. Échéance cruciale, la réunion des dirigeants européens suscitait autant d’espoir qu’elle a créé de frustrations. Deux semaines plus tôt, les Ministres des finances de la zone euro étaient parvenus à s’accorder sur une réponse autour de quatre piliers. Alors que les trois premiers instruments semblaient pouvoir passer l’épreuve de validation du Conseil sans difficulté, le principe d’un fonds de relance restait largement à définir.