Entretiens


L’historienne spécialiste de la Shoah Annette Wieviorka est la quatrième invitée de notre série d’été Grand Tour. Dans cet entretien, elle revient sur le rapport qu’elle entretient avec la Pologne et sur la longue lutte qu’elle a mené pour faire la lumière sur la question de l’antisémitisme en Pologne, aussi bien au plan historique que mémoriel, jusqu’à aujourd’hui.

Géographe, ambassadeur de France en Lettonie entre 2002 et 2006, Michel Foucher a cultivé un rapport intime avec les pays baltes à partir de cartes, de frontières et d’histoire. Nommé à Riga dans la période charnière d’adhésion des États baltes à l’Union européenne, il se fixe comme objectif de tisser des liens entre ce sous-ensemble géographique et le grand continent. Il revient dans Grand Tour sur une carrière marquée par des rencontres, des paysages et une familiarité entre les espaces.

La deuxième invitée de notre série d’été est Françoise Dastur, philosophe, phénoménologue, qui a consacré une grande partie de sa carrière à la langue allemande et à ses grands philosophes. Ses lieux, sa longue tradition universitaire et un regard très tôt tourné vers l’Asie ont fait de l’Allemagne un sujet d’inspiration.

À l’approche des élections fédérales allemandes de septembre, nous avons cherché à comprendre quelles étaient les priorités des Verts dans ce bastion écologiste européen. Pour le député européen Sergey Lagodinsky, avoir un parti vert fort en Allemagne ne fait pas tout  : il faut pouvoir se projeter à l’échelle continentale. Penser l’écologie revient à chercher des solutions transnationales, qui mettent sur le même plan valeurs européennes et géopolitique.

À l’heure de l’émergence nécessaire d’une troisième voie écologiste entre la Chine et les États-Unis, le député européen David Cormand cherche à dégager une unité des verts européens. Au-delà des querelles nationales et partisanes, il promeut les spécificités d’une écologie européenne qui s’est toujours construite de manière géopolitique.

Xavier Jaravel, récent gagnant du prix Le Monde-Cercle des Économistes du Meilleur Jeune Économiste 2021, revient dans ce riche entretien sur son parcours personnel (entre l’université et l’administration) et ses mentors. Selon lui, l’économiste doit explorer les mouvements de fond qui agitent la recherche en essayant de les conjuguer avec le temps, plus court, de la mise en œuvre des politiques publiques.

Dans cet entretien, Íñigo Errejón nous livre sa perspective sur les élections à l’Assemblée de Madrid de mai dernier, marquées par la victoire de la droite du PP, et la perte de vitesse du parti historique de gauche, le PSOE. Les très bons résultats obtenus par le nouveau parti de gauche, Más Madrid, laisse-t-ils entrevoir une reconfiguration durable du paysage politique espagnol  ? S’inscrivent-ils dans une dynamique européenne plus large  ?

Dans cet entretien, le ministre de la Consommation du gouvernement espagnol, Alberto Garzón, revient sur le plan de relance espagnol pour sortir de la crise. À partir des propositions de Jean Pisani-Ferry et Olivier Blanchard pour la France, il appelle de ses voeux des stratégies plus ambitieuses pour mener des réformes de fond et ne pas commettre les mêmes erreurs que par le passé.

Élu à la présidence du Parlement le 3 juillet 2019, 10 ans après sa première élection en tant qu’eurodéputé, David Sassoli a affronté en un an et demi de présidence une série de crises (migrations, méfiance des citoyens envers l’Europe, mouvements sociaux, populisme, crise sanitaire, gestion du Brexit…). Le Grand Continent l’a rencontré avant le lancement de la Conférence sur l’avenir de l’Europe. Dans cet entretien, le plus long accordé à une revue, il revient sur le rôle actuel de cette institution, ainsi que sur sa vision pour affronter les défis de l’Union européenne face aux crises, à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières.