Entretiens


Des élections ont lieu en Iran à la fin de la semaine. Au sommet d’un régime profondément transformé, un Guide suprême est sur le point de tirer sa révérence. À quelques mois d’un potentiel retour de Trump, une grande bascule régionale est-elle en train de s’enclencher depuis Téhéran  ? Entre sanctions, escalade en mer Rouge et programme nucléaire, nous faisons le point avec Ali Vaez.

Dans la brutalité de la guerre menée à l’Ukraine par la Russie de Poutine, l’effort de reconstruction du pays a déjà commencé. Comment le structurer  ? Comment articuler reconstruction immatérielle et reconstruction matérielle  ? En marge du Sommet Grand Continent, nous avons interrogé l’économiste Jean Pisani-Ferry et la présidente de la BERD, Odile Renaud-Basso.

Suite et fin de notre entretien avec Jacques Rancière. Tandis que la première partie se concentrait essentiellement sur son propre travail d’historien, le philosophe aborde dans cette seconde partie des questions «  épistémologiques  » plus générales  : sont évoqués, entre autres, sa conception de l’anachronisme et des formes d’historicité, ses réflexions sur le thème de la fin de l’histoire, les liens entre révolution littéraire et révolution de la science historienne, ou encore sa vision de la micro-histoire. Il y revient également sur son itinéraire intellectuel et sur quelques figures majeures l’ayant jalonné (Foucault, Bourdieu, de Certeau).

Les rapports entre philosophie et histoire en France n’ont pas toujours été sans heurts. On a ainsi parfois accusé le philosophe Jacques Rancière de faire la leçon aux historiens. Aucune obligation pourtant à rejouer la fable de la poussière et du nuage, pour une raison simple  : comme l’atteste l’abondante bibliographie thématique qui clôture ce long entretien consacré au rapport du philosophe à l’histoire, l’auteur de La Nuit des prolétaires et des Scènes du peuple a indéniablement, à sa manière hérétique, écrit de et sur l’histoire.

Des élections présidentielles et législatives cruciales se sont tenues au Salvador dimanche 4 février, non sans polémiques. Alors que la Constitution lui interdit un second mandat successif, le président sortant et grand favori Nayib Bukele a annoncé sa victoire peu de temps après la fin du vote. Cependant, le Tribunal suprême électoral rencontre des problèmes dans le dépouillement et n’a toujours pas communiqué de résultats. 

Nous avons rencontré le candidat du parti d’opposition Nuestro Tiempo, Luis Parada. 

Peut-on sauver le climat et préserver la démocratie en même temps  ? C’est la question centrale de cette conversation à cinq voix sur l’avenir du Pacte vert. Organisée durant le Sommet Grand Continent, cette table ronde déroule les problématiques que soulève la nécessaire et difficile transition pour éviter une catastrophe climatique. À lire au moment où la colère des agriculteurs balaye le continent européen.

Cela fait trois mois que les opérations terrestres ont commencé à Gaza. Alors que le bilan humain s’alourdit chaque jour, l’armée israélienne ne paraît guère avoir avancé dans la mission qu’elle s’est donnée  : éradiquer le Hamas. Pour faire le point, nous avons interrogé Nathan Thrall. Depuis Jérusalem, il propose l’analyse d’un conflit inextricable.

Comment relancer l’Union  ? Quelques jours après un Conseil européen tendu pendant lequel l’ouverture des négociations en vue de l’adhésion a été difficilement obtenue par la Moldavie et l’Ukraine, cinq grandes voix européennes étaient réunies au Sommet Grand Continent. Entre la critique de ses insuffisances passées et élaboration de l’avenir, l’Union s’avance sur une ligne de crête plus étroite que jamais. Une lecture essentielle à cinq mois des élections européennes.

ChatGPT est apparu il y a à peine un an. Depuis, l’IA est devenue l’un des principaux sujets de conversation globale. Entre les questions géopolitiques que sous-tend cette révolution technologique et les bouleversements qu’il introduit dans les sociétés du Nord et du Sud, l’intelligence artificielle vient ébranler toutes nos certitudes. Pouvons-nous encore peser sur l’avenir que celle-ci nous réserve  ? C’est tout l’objet de cette riche conversation à six voix qui s’est tenue pendant le Sommet Grand Continent 2023.

Nous sommes tous en première ligne. Alors que la guerre d’Ukraine dure depuis 700 jours, c’est un constat partagé. Face à un conflit qui affecte toute l’Union, comment préparer nos industries de défense aux bouleversements qui viennent  ? Comment faire peser cette base à l’échelle globale  ? Pour Margarita Robles, Guillaume Faury, Stefano Pontecorvo, Stefano Sannino, Jonatan Vseviov et Martin Briens, réunis au Sommet Grand Continent 2023, elle doit être réformée — mais sommes-nous vraiment prêts à coopérer  ?