Entretiens


Point d’équilibre, le Conseil – cette institution de «  première instance  » désormais au cœur de la dynamique politique de l’Union – peut-il articuler une doctrine  ? Dans le plus long entretien de son mandat, son président, Charles Michel, revient ici sur sa compréhension des dynamiques géopolitiques internes, sur les leçons de l’Afghanistan et sur les ingrédients essentiels pour articuler un récit commun européen entre la Chine et les États-Unis.

Dans cet entretien, le Bourgmestre de Charleroi et président du Parti socialiste belge pose les éléments d’une doctrine écosocialiste. À partir d’un paradoxe («  pourquoi n’agissons-nous pas alors que nous savons quoi faire  ?  »), il propose une méthode pour faire de l’écologie un levier de mobilisation qui saura donner au socialisme un nouveau souffle.

Le parti Vert belge, depuis son succès aux élections de 2019, dispose de sièges au niveau régional, fédéral et européen. Alors que les prochaines échéances se trouvent en 2024, le parti est en quête de crédibilité sur des thématiques qui incombent traditionnellement à d’autres formations politiques. S’inspirant de ce que les partis écologistes proposent en Allemagne et en France, le parti Ecolo considère le changement climatique comme une question géopolitique fondamentale, dont l’échelle pertinente est l’Europe.

Rory Stewart, ancien député conservateur et ministre de Theresa May connaît en profondeur l’Afghanistan. Dans l’armée il a été gouverneur-adjoint de provinces irakiennes et a consacré plusieurs travaux au Moyen-Orient, dont un livre devenu un best seller. Ben Judah l’a rencontré pour parler de la crise et du sens géopolitique qu’elle assume pour les États-Unis et pour le reste du monde.

Riad Sattouf vient clore notre série d’été Grand Tour. Il évoque dans cet entretien différents lieux qui ont façonné sa vision de dessinateur. De rive et d’autre de la Méditerranée, l’auteur de l’Arabe du futur se confie sur les influences qui ont déterminé son choix de carrière, et sur son amour de la bande dessinée comme moyen de toucher un public large.

Pour ce huitième entretien, notre série d’été Grand Tour opère un changement d’échelle pour se pencher sur les grandes villes, avec l’une des plus grandes spécialistes du sujet, la sociologue et économiste Saskia Sassen. En partant du regard qu’elle porte sur Paris et Londres, celle-ci explore la perte progressive de l’hégémonie exercée par l’État-nation, dans une ère nouvelle où les villes pourraient être amenées à tenir une place importante.

Carlo Rovelli est le septième invité de notre série d’été Grand Tour. Pour ce grand physicien italien, la science et l’art ont comme point commun qu’ils admettent tous deux que la réalité est un ensemble plus complexe qu’il nous est donné de voir. L’étude de la mécanique quantique offre une lecture du monde qui nous entoure comme un ensemble constitué de tissu de relations entre grandes entités, bien loin d’une lecture politique qui s’attache à tout circonscrire à des catégories.

Gilles Kepel est le sixième invité de notre série d’été Grand Tour. Le politologue spécialiste du Moyen-Orient ne nous emmène pas en Méditerranée mais en République tchèque, à la recherche d’un passé familial. De son ascendance composée de chasseurs de sangliers en Bohême à l’héritage laissé par son père, intellectuel et homme de lettres, il dessine l’itinéraire d’une redécouverte, en rupture avec l’image attendue du spécialiste de l’islamisme.

Dans un pays où les forêts concentrent une partie importante de l’attention en matière d’environnement, il n’est pas étonnant que les partis écologistes jouissent d’une certaine popularité en Lituanie. Toutefois, pour le député européen Tomas Tomilinas, il est nécessaire que les valeurs de progrès social et de protection de la nature prônées par les Verts soient portées à un niveau continental – et plaide pour un leadership européen.