Entretiens


«  De quoi avez-vous besoin  ?  »

On néglige souvent l’importance de la société civile sur le front. Pour comprendre le rôle clef qu’elle joue dans l’économie de la guerre d’artillerie au jour le jour, Pavlo Narozhny, cofondateur de l’ONG «  Reactive Post  », livre un témoignage important. Décoré par le chef d’état-major, son activisme remet de la flexibilité sur le front étendu — là où des processus militaires parfois trop rigides enlisent l’armée.

Alors que la guerre territoriale en Ukraine et les rivalités entre puissances étatiques prennent de plus en plus de place, Daesh nous rappelle qu’un courant non-westphalien irrigue la recomposition géopolitique contemporaine. Selon l’auteur de La Colère et l’oubli (Gallimard, 2023), dans «  la première guerre mondiale de l’information  », le djihadisme joue un rôle crucial.

Dans un mois, en Inde, près d’un milliard d’électeurs sont appelés aux urnes pour un scrutin qui s’étendra jusqu’à juin. L’issue est-elle déjà courue d’avance  ? Quels seront les grands thèmes de la campagne  ? À partir de quelles données la suivre, avec quels outils  ? Comment pourrait-elle renforcer Modi  ?

Pour suivre cette élection hors norme, nous avons demandé au spécialiste Christophe Jaffrelot de nous aider à coordonner une série de publications.

Un parti qui se définissait par son opposition à la politique monétaire de Draghi joue désormais avec l’héritage du IIIe Reich. Il est la deuxième force politique du pays. Ses composantes radicales s’intègrent. Il se normalise. Dans une Allemagne fragilisée, comment expliquer l’ascension et le positionnement de l’AfD  ? Quelle relation ce parti d’extrême-droite entretient-il avec le passé nazi  ? Nous interrogeons l’historien Johann Chapoutot.

L’Europe de la défense parle-t-elle ces jours-ci avec un accent français  ?
Pour le général Durieux, directeur de l’Institut des hautes études de défense nationale et de l’Enseignement militaire supérieur, deux ans de guerre de haute intensité en Ukraine ont clarifié les choses — mais aussi rendu plus nécessaires les discussions. Alors qu’il ouvre demain un important forum sur les questions de défense à Paris, nous l’avons rencontré.

À quel point Poutine est-il sérieux lorsqu’il agite la menace nucléaire  ? Qu’entend-t-on par «  sanctuarisation agressive  »  ? Comment organiser l’européanisation de la dissuasion si le parapluie américain disparaissait  ? Face à la Russie, sommes-nous prêts  ? Nous faisons le point avec Bruno Tertrais, auteur de Pax atomica (Odile Jacob, 2024).

Boris Nadejdine est une figure intrigante de la vie politique russe.
Inquiet par un soudain élan de popularité, le Kremlin vient de l’empêcher de se présenter à la présidentielle. Mais il n’abandonne pas. Sa stratégie  ? Pas de manifestation, pas d’action choc, pas d’affrontement frontal contre Vladimir Poutine. En vue  : les scrutins locaux de septembre prochain puis les législatives de 2026. Nous l’avons rencontré à Moscou.

«  Ordre libéral international.  »

En Europe, on ne prend pas la mesure d’à quel point ces trois mots irriguent et structurent la conduite de la politique étrangère américaine. Avec l’un des plus grands spécialistes de ce concept, de passage à la Chaire Grands enjeux stratégiques contemporains (Panthéon-Sorbonne) dont le Grand Continent est partenaire, nous sommes revenus sur la doctrine de Washington à un moment où il devient de plus en plus difficile pour les États-Unis d’articuler la défense des principes libéraux à la sécurité nationale.