Poti. Arrivé le 1er avril à Poti, le Standing NATO Maritime Group 2  (SNMG2) est composé de quatre navires des pays membres de l’OTAN : HNLMS Evertsen de la Marine royale néerlandaise, TCG Yildirim de la Marine turque, BGS Drazki de la Bulgarie et ROS Regele Ferdinand des Forces navales roumaines font partie du groupe dirigé par le commodore Boudewijn Boots1.

Le commandant a rencontré le chef du département de la Garde côtière du Ministère de l’Intérieure de la Géorgie dans le cadre de la visite, tandis que les équipages sous son commandement ont participé dans les exercices collectifs avec le service des garde-côtes géorgien dans le but d’améliorer l’interopérabilité entre les forces de l’OTAN et les équipages géorgiens.

Formé en 2005, le SNMG2 est une force de réaction immédiate de l’alliance, composée de navires et d’équipages de divers États membres participant à des exercices, à des interventions en cas de crise, ainsi qu’à des tâches opérationnelles. L’un des deux forces maritimes permanents de l’alliance, le SNMG2 effectue des visites périodiques dans les ports de pays participant à divers programmes internationaux, y compris le Partenariat Pour la Paix de l’OTAN, auquel la Géorgie a adhéré en 19942.

GEG Pole cartographe pour Le Grand Continent

En outre, la Géorgie et l’OTAN ont organisé l’exercice OTAN-Géorgie 2019 – assisté par ordinateur / poste de commandement (CAX / CPX) – au Centre commun de formation et d’évaluation (JTEC), du 18 au 29 mars près de Tbilissi. Ces exercices ont rassemblé 343 militaires de 24 États membres et pays partenaires de l’Alliance. Pour la première fois, un état non membre de l’OTAN organisait un exercice impliquant l’état-major de l’organisation. Les Géorgiens ont planifié l’exercice portant sur une crise hors article V, et ils ont été positivement évalués sur l’organisation de l’exercice3.

L’objectif principal de ce type d’exercices, outre le renforcement de la coopération avec la Géorgie, est de limiter les sphères d’influence de la Russie en créant une infrastructure de coopération militaire plus forte dans la mer Noire. La Russie occupe deux régions sécessionnistes géorgiennes, l’Abkhazie et l’Ossétie du Sud, et y déploie plus de 7000 hommes. Petr Pavel, le président du Comité militaire de l’OTAN a déclaré:
« En réponse à la présence militaire russe dans la région de la mer Noire, l’Alliance vise à renforcer davantage sa coopération avec la Géorgie » .

Perspectives

  • Avec 885 militaires, la Géorgie est le plus important contributeur non-OTAN à la mission “Resolute Support” (RSM) en Afghanistan et contribue également à la Force de Réaction de l’OTAN4.
  • Selon le Ministère de la Défense de Géorgie, “Agile Split”, un autre exercice à grande échelle avec la participation des pays membres de l’OTAN, aura lieu sur le sol géorgien en été 20195.
Sources
  1. საქართველოს ტერიტორიულ წყლებში ნატო-ს ხომალდები შემოვიდნენ (Les navires otaniens sont arrivés dans les eaux territoriales de la Géorgie ), Netgazeti, 01 avril 2019.
  2. NATO vessels visit Georgia’s Black Sea port of Poti, Agenda.ge, 1 avril, 2019.
  3. Menabde, Giorgi, NATO Again Demonstrates Strong Support for Georgia, The Jamestown Foundation, 1er avril 2019.
  4. მისია ავღანეთში (Mission en Afghanistan), Ministère de la Défense de la Géorgie.
  5. Agile Spirit 2019 მომავალი წლის ზაფხულში ჩატარდება (Agile Spirit aura lieu en été de l’année prochaine), Ministère de la Défense de la Géorgie, 5 novembre 2019.