Politique

Long format

Précipitée par des reconfigurations politiques internes à Israël et par une perte d’intérêt de la communauté internationale, la situation au Proche-Orient est arrivée à un moment critique, comme en témoigne la récente Guerre des onze jours. L’idéal d’une solution à deux États dans le cadre du processus d’Oslo semble aujourd’hui avoir fait son temps.

Que s’est-il passé à partir de 2015 aux frontières de l’Europe  ? Comment les États membres et l’Union ont-ils organisé leurs réponses  ? Quels étaient les cadres mentaux qui guidaient les décisions des uns et des autres  ?
Cette perspective propose de suivre le regard, subjectif, d’un ancien conseiller de Donald Tusk, insider de premier plan dans cette séquence.

Comme le débat d’idées, le conflit public est en crise  ; il demeure un privilège alors qu’il devrait être un droit. Pour contrer les échecs de la démocratie libérale, Rahel Süß appelle à se rendre maître des termes du conflit à travers une proposition radicale  : une politique de la provocation.

À cheval entre la Méditerranée et l’Europe continentale, les Balkans ont depuis le début du siècle été écartés du jeu géopolitique en raison de leur faible taille économique et démographique. Pourtant, loin des grands dossiers brûlants, ils sont le théâtre d’un affrontement informel entre grandes puissances  : les États-Unis, l’Union européenne, la Russie, la Turquie et la Chine, cette dernière profitant de l’enlisement du processus d’intégration européenne pour s’y imposer comme un partenaire incontournable.

Dans le chaos du débat contemporain, les intellectuels ont un rôle à jouer  : loin des injures et des invectives, continuer à prendre parti, à «  soutenir des idées et en combattre d’autres  ». Nous publions les bonnes feuilles du dernier livre d’Elisabeth Roudinesco, Soi-même comme un roi. Essai sur les dérives identitaires.