Politique

Long format

José Manuel Albares a ouvert le Sommet Grand Continent. Dans un discours très suivi, il a fait le bilan de la présidence espagnole de l’Union et dessiné les perspectives de l’Europe dans la prochaine décennie. Entre réalisme et ambition, il faudra se tenir sur une étroite ligne de crête.

Le plus grand paradoxe de l’Union se trouve en Allemagne. Alors que le pays est l’un des plus attachés à la construction européenne, il est aussi l’un des plus grands adversaires de ce processus. De ses choix budgétaires à sa diplomatie, cette perspective nourrie retrace l’histoire de politiques qui ont affaibli l’Union et l’Allemagne. En creux se pose une question  : est-il encore possible de changer de trajectoire  ?

Donald Trump pourrait être le prochain président des États-Unis. Mais à trop se concentrer sur lui, on finit par sous-estimer l’évolution du Parti républicain  : Trump n’est pas la cause, mais le symptôme, de la transformation du parti au cours des quatre dernières décennies. Dans ce long entretien, Julian Zelizer, professeur à Princeton, dessine le portrait d’un pays fracturé. Jusqu’où  ?

Depuis 2021, l’ancien président équatorien Rafael Correa est réfugié politique en Belgique. Dans un long entretien, il revient sur la récente élection présidentielle en Équateur, les attaques dont lui et ses soutiens politiques sont la cible et, plus généralement, la situation politique de l’Amérique latine. Quelques semaines après le séisme Javier Milei, un point d’étape et des perspectives sur un continent en plein interrègne.

Hier, Matteo Salvini a voulu réunir ses alliés à Florence. Ce grand raout des partis souverainistes et populistes européens devait apparaître comme une démonstration de force, à six mois des élections européennes. Mais l’effet a été mitigé, au point qu’il faut se demander à qui profitait vraiment ce rassemblement. Considérant toutes les échelles — locale, nationale, européenne — David Allegranti nous livre les clefs de ce nouvel épisode dans le processus de recomposition des droites européennes.

Parmi les plus petits pays de l’OCDE comme de l’Union, l’Estonie est aussi le plus avancé dans le domaine éducatif. Pour comprendre les raisons de ce succès, nous avons rencontré Kristina Kallas, ministre de l’éducation, qui décrit comment le système scolaire s’inscrit dans une réflexion plus large sur la constitution politique et sociale de son pays — et son rôle en Europe. Au moment où se pose la question de l’élargissement à l’Ukraine, l’Estonie pourrait-elle être le modèle  ?

Il ne s’agit pas de savoir si l’Union européenne va s’élargir, ni quand, mais bien comment nous allons y parvenir. Alors qu’une nouvelle ouverture pourrait encore plus la transformer, il faut se nourrir de l’expérience des dernières décennies pour ne pas répéter les erreurs du passé et faire de l’élargissement une occasion de renforcer l’Union. C’est ce que défend Laurence Boone dans cette pièce de doctrine.

L’arrivée de Milei dans la vie politique argentine est aussi brutale que son verbe. En quelques années, le paléolibertarien a su s’imposer des secteurs croissants de la société, brisant la logique bipartisane qui prévalait jusqu’ici en Argentine. Dans une étude fouillée, agrémentée de 4 graphiques, Gabriel Vommaro décrypte la sociologie d’une surprise électorale qui pourrait tout changer en Amérique latine.

L’élection de Javier Milei est historique. Pour la première fois, un libertarien autoproclamé est à la tête d’une grande démocratie. John Tomasi et Matt Zwolinski, spécialistes de la question, retracent l’histoire du libertarianisme, du milieu du XIXe siècle aux années 2020. Avec une question en ligne de mire  : comment gouverner lorsque l’on veut abattre l’État  ?