Politique

Long format

En Italie, une fausse révolution a condamné toute une génération à vivre hypnotiquement dans un spectacle répétitif. La troisième République, qui devait remplacer la Deuxième issue du choc de 1992, n’est jamais née.
Dans cette fresque historique, Marco Damilano restitue le monde dans lequel a émergé la figure politique de Meloni.

Le 20e Congrès du Parti communiste chinois s’est achevé il y a sept jours. Programmé au millimètre et abondamment discuté, il a réussi à surprendre. Entre le cas Hu Jintao, l’arrivée surprise de Li Qiang et les importants amendements à la Charte du Parti, il est encore un peu difficile d’y voir tout à fait clair, mais il est temps d’en tirer les premières conclusions.

Après la controverse suscitée par ses dernières prises de parole, le Haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère a choisi les colonnes du Grand Continent pour s’expliquer. Au-delà de la métaphore de «  la jungle et du jardin  », dans cet entretien de fond il cherche à dessiner les contours d’un «  tournant de la puissance  » de l’Union européenne et marque sa volonté de laisser un héritage diplomatique.

En Iran, le pouvoir militaro-religieux a tenté d’opposer les uns aux autres les mouvements de protestation dont la mort de Zhina (Mahsa) Amini, le 16 septembre, a été le déclencheur. Cependant, il s’est heurté à la volonté d’unité des manifestantes et manifestants, alors qu’en son sein se faisaient jour des dissensions croissantes sur la voie à suivre.

Joerg Wuttke, président de la Chambre de commerce de l’Union européenne en Chine, vit dans le pays depuis quarante ans et a vu de ses propres yeux l’ouverture et l’essor économique du pays. Dans cet entretien, il nous livre son analyse du 20e Congrès du Parti et partage ses positions sur la future politique économique et étrangère de Xi Jinping.

Une analyse en clusters des résultats des dernières élections législatives dans les  8 000 municipalités italiennes révèle la structure de l’électorat.

Selon cette lecture, c’est le Nord — sans ses grandes villes, sans la Toscane, sans la Vallée d’Aoste et sans le Tyrol du Sud — qui gouverne l’Italie. Les oppositions, quant à elles, dominent dans le Mezzogiorno.

Une étude signée François Hublet.

L’histoire le montre  : lorsque l’un des deux principaux partis du Royaume-Uni perd sa crédibilité au terme d’un choc de compétence, la crise s’installe dans le temps. Après le Brexit, l’ère Johnson et la chute de Liz Truss, le sentiment que les Tories n’ont ni ligne idéologique claire, ni stratégie politique bien identifiée, ni un leadership solide, est généralisé — il a même gagné les militants du parti.

Alors qu’avec Liz Truss, le cycle populiste ouvert par le Brexit semblait sur le point de se refermer, le Royaume-Uni se retrouve désormais très fragilisé dans un contexte mondial difficile. La reine Elisabeth II est morte, la nouvelle Première ministre est en sursis, les hypothèses d’une réunification de l’Irlande et d’une indépendance de l’Écosse sont sur la table. Le royaume semble désuni — entraînera-t-il la démocratie britannique  ? Une étude signée Pauline Schnapper, autrice d’un nouveau livre à paraître chez La Découverte.